Liens commerciaux

0


Franck Diongo n’a pas encore fini de pleurer les victimes des manifestations du 19 et 20 septembre 2016. Le vendredi dernier, alors que personne ne pouvait s’y attendre, cet élu de Kinshasa a organisé une activité grandiose pour rendre des hommages mérités à ceux qu’il qualifie de victimes de la démocratie. Chapelle bien installée, gerbe de fleurs, drapeau de la RDC, Franck Diongo a compati avec les familles des victimes qu’il a d’ailleurs invitées personnellement. Au cours de cette manifestation de tristesse, le Président National du Mouvement Lumumbiste Progressiste a livré deux messages importants à l’ensemble de la population congolaise. Primo, il s’agit de la continuité de la lutte qui va déboucher sur l’obtention du respect de la Constitution et des lois de la République. Et, secundo, le refus de l’Hôtel de Ville de remettre les corps aux familles des victimes, tel que demandé par l’Honorable Franck Diongo, saisit par les familles des victimes. La grande surprise de la journée, c’est la visite de Gabriel Kyungu wa Kumwanza au siège du MLP. Le leader de l’UNAFEC a abandonné toutes ses occupations pour venir compatir avec la population kinoise. Aussi, a-t-il voulu se rendre personnellement compte des dégâts provoqués par les incendies des sièges des partis politiques de l’opposition. Il y a lieu de rappeler que le MLP, avec son Président Franck Diongo, avait déposé une plainte au Parquet Général de la République pour que les auteurs cette barbarie répondent de leurs actes.

La journée du 30 septembre restera, certainement, inoubliable dans les annales politiques de la RDC, en général, et dans le chef des familles des victimes de la manifestation du 19 et 20 septembre dernier, en particulier. Tenez ! Le Vendredi dernier, Franck Diongo, Président National du MLP et Député National, a organisé une grande manifestation en mémoire de toutes les victimes des manifestations du 19 et 20 septembre 2016. Des personnalités politiques ont effectué le déplacement sur l’avenue de l’Enseignement, pour rendre les hommages mérités à ces combattants de la liberté qui ont trouvé la mort au front. La première visite du lieu a été celle de Gabriel Kyungu, Président national de l’UNAFEC et Grand leader du Katanga, qui a profité de cette occasion pour signer dans le livre des condoléances du MLP. Dans ses propos, celui que d’aucuns appellent « Baba » a parlé d’une grande tristesse, de voir que les congolais, par souci de faire respecter la Constitution et les lois de la République, payent de leur vie. «C’est un sentiment de tristesse, dégoût et révolte. C’est tout ce que je peux vous dire. Les combattants doivent savoir que jamais, jamais et jamais, nous ne reculerons devant quoi que ce soit, malgré toutes ces intimidations et tous ces actes barbares qu’on ne voit plus à travers le monde. Nous avons accepté de consentir ces sacrifices pour libérer notre peuple et le monde entier suit de près tout ce qui se passe chez nous. Car, nous savons que le Rassemblement et les combattants, avec l’aide de Dieu, vaincront. Ce que le pouvoir est en train de faire, aujourd’hui, il va le regretter demain. C'est-à-dire que nous sommes dans une sauvagerie indéfinissable», a déclaré Gabriel Kyungu, un des leaders du G7.

Plus loin dans ses propos, le Président National de l’UNAFEC pense qu’il faut militer pour le respect de l’être humain, surtout que la vie est sacrée.

Sessanga parle d’un acte criminel

Président de l’Alternance pour la République, Delly Sessanga, accompagné de quelques autorités de cette plateforme qui soutient Moïse Katumbi et dont Franck Diongo est premier Vice-président, ont rendu hommage aux victimes des manifestations du 19 et 20 septembre. Cette personnalité n’a pas eu besoin de gants pour qualifier des criminels les actes qui ont conduit bon nombre de congolais à la mort.

Les deux messages de Diongo

Larmes aux yeux, le Président du MLP a pris la parole avec un ton de regret. De prime à bord, il a salué la visite des personnalités politiques qui ont fait le déplacement de l’avenue de l’enseignement. Particulièrement, le Président Gabriel Kyungu qui, pour lui, est un modèle de la démocratie au Congo. «Le Président Kyungu wa Kumwanza qui est une grande autorité du pays, par rapport au combat démocratique en RDC, a tout laissé pour venir pleurer et partager avec nous la douleur, c’est un grand honneur pour nous même et pour toutes les victimes qui sont tombées, tout simplement parce qu’ils ont réclamé les élections dans le délai constitutionnel», a-t-il dit avec pleure. Visiblement, le Député National est la personne la plus choquée, surtout que dans son équipe, il y a plus des morts. Mais, l’homme ne pense pas baisser les bras, comme l’indique la devise de son parti, il reste convaincu que seule la lutte libère.

«Le message que je dois vous donner, ce que le sang de nos frères et sœurs qui a coulé ne va plus nous démobiliser ou nous décourager ; ça va plus nous réconforter pour nous battre. Monsieur Kabila doit partir et il partira le 20 décembre 2016. Je sais qu’ils ont tenté de nous tuer le jour de la marche, mais c’est difficile que nous soyons démobilisés. La présence du Président Kyungu nous réconforte, je sais ce qu’il m’a toujours dit. C’est un modèle de combat pour nous, vous savez ce qu’il fait au Congo et au Katanga. Je remercie la détermination des combattants qui viennent tous les jours face aux intimidations», a-t-il ajouté. Et de renchérir : ‘’compte tenu du fait que les corps sont en état de dégradation inacceptable et très avancée, j’ai écrit une lettre au Gouverneur pour nous autoriser à sortir les corps avec les différentes familles des victimes. Aujourd’hui, le Gouverneur m’envoie une lettre, me demandant d’écrire à la Justice. «Donc, personne ne sent que c’est urgent. Voilà pourquoi, sans tarder, j’ai écrit au Procureur pour autoriser la levée des corps. Cela vous démontre l’insouciance et l’indifférence des dirigeants par rapport à la population. Le problème n’est pas de la prise en charge. Le problème, c’est que les corps n’attendent pas», a-t-il fait savoir. Par ailleurs, Franck Diongo reste déterminé à assister les familles de victimes, pour que «les héros» puissent être accompagnés dignement à leur dernière demeure.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top