0
Liens commerciaux

L'Accord 3K sur le désaccord ambiant, la Complaisance de la Cour anticonstitutionnelle, les bidonvilles morts, les marches meurtrières, les déclarations sans effet de différentes chancelleries et tout autre grimace, ne sont que des distractions.Demander au Président sortant de déclarer qu’il ne se représentera pas sous-entend qu’il peut mais mais qu’il doit tout de même y renoncer. Or la loi est bien claire sur le nombre de mandats consécutifs. De même, convenir d’une prolongation de mandat sans dégager les responsabilités et sanctions de la non-tenue des élections dans les délais constitutionnels est aussi une complaisance. Vouloir à tout prix accéder au pouvoir en marchant sur les cadavres des jeunes mal encadrés et les cendres de tant d’efforts et privations de la population est également une absurdité.

Les enjeux inquiétants restent à l’Est du pays. Tout ce cirque est orchestré par ceux qui veulent embraser ce pays pour le rendre ingouvernable et déclarer un État de siège qui permettra l’affaiblissement des Institutions établies et la neutralisation de toute objection pour une balkanisation tant recherchée.

Bientôt, avec un pouvoir exécutif confié à une Opposition de façade et divisée, sous la supervision bien entendu de l’actuelle Majorité Présidentielle qui ne recule devant aucun texte, les blocages et confusions surgiront de partout. Les mêmes causes donnant les mêmes effets, il n’y aura probablement pas d’élections dans les délais projetés. Grognes et Répressions occasionneront des graves violations des droits de l’homme et une destruction prononcée du tissu économique déjà précaire. Il ne sera pas surprenant qu’une nouvelle rébellion dicte la loi, voire prendre le pouvoir par les armes, en dépit des condamnations de façades de la fameuse communauté internationale.


On accusera, comme toujours, les pays voisins et leurs parrains occidentaux. Malgré la présence de quelques mercenaires et infiltrés sur le territoire, les artisans du Chao actuel restent des Congolais de toute obédience, complaisants à souhait avec les textes qu’ils ont eux-même adoptés et certains nouveaux défenseurs du même « torchon de Constitution » qu’ils ont rejeté une décennie plus tôt.

Ce ne sont tout de même pas les Rwandais, Ougandais, Tanzaniens, Angolais, Français, Belges, Américains ou autres qui siègent au Sommet de l’Etat, au Parlement, au Gouvernement, à la Cour Constitutionnelle, à la CENI, dans les Partis au Pouvoir ou de l’Opposition. Certes infiltrées, mais la majorité des animateurs, décideurs et membres des Institutions de la République sont bel et bien des Congolais.

Qu’est-ce qui empêche les Juristes et brillants intellectuels congolais de dénoncer la complaisance dans l’interprétation des textes, la manipulation des jeunes comme chairs à canon pour des fins égoïstes ou bien d’autres complots meurtriers contre la République?

Avec l’espérance de vie à moins de 50 ans, qu’ont-ils réellement à craindre ou à perdre, les acteurs politiques de plus de 70 ans qui se taisent face aux perversions de la vérité et rendez-vous importants de la Nation.

Et les frondeurs, votre bonne foi est encore sujet à caution. Pourquoi ne pas éclairer la Nation sur les complots, trahisons et mauvaise gouvernance que vous sembler décrier aujourd’hui en quittant le »Titanic » pour se refaire une virginité politique.

A une époque, on a tout mis sur le dos d’un Mobutu, tyran et sanguinaire, mais trahi par les mêmes qui font pire que lui aujourd’hui. Quelle sera l’excuse de l’actuel classe politique au lendemain d’un vent qui souffle?

Aussi longtemps que nous n’aurons pas des vrais Hommes d’Etat, la défense des intérêts du Congo et le bien-être des congolais seront toujours décidés par les autres Nations et les Congolais continueront à crier « Ingérence et Invasion ». Seul le temps éprouve nos propos et actions!

Par Nico Minga.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top