Liens commerciaux

0
La plénière du forum de la Cité de l’Union Africaine sera convoquée à une date ultérieure

Les opposants qui se sont bousculés au portillon du fameux dialogue politique, arbitré par le Togolais Edem Kodjo, dont les travaux se déroulent depuis un mois à la Cité de l’Union Africaine, près du Camp Tshiatshi, dans la commune de Ngaliema, ne parlent plus le même langage. Ainsi Stève Mbikayi dénonce les ambitions de Vital Kamerhe, qui se comporte selon lui en roitelet et sans faire rapport à la plénière de la composante.

Certains opposants au dialogue de Kodjo accusent le co-modérateur de l’opposition politique, Vital Kamerhe, de prendre des engagements sans les informer. C’est le cas de l’Accord Politique sanctionnant ce dialogue, dont les tractations sont en cours.

Il est reproché à Kamerhe de décider seul, sans consulter ses pairs de l’opposition au dialogue. Comme si ils étaient seulement venus l’accompagner à ce forum. « Après avoir vilipendé le dialogue quand on revient on en devient le propriétaire », selon Mbikayi.

L’homme ne digère pas l’attitude de l’ancien secrétaire général du Parti du Peuple pour la Démocratie et la Reconstruction (PPRD). Mbikayi qui menace d’user de son droit de contester les décisions prises dans son dos et qu’il n’approuve pas.

Roulés dans la farine

« Il faut être dans son sillage ou être son ami pour être associé à certaines démarches », dénonce un autre ancien opposant au dialogue. « Ca, nous n’accepterons pas, nous ne sommes pas venus pour accompagner quelqu’un », averti l’homme. D’autres opposants menacent encore de ne pas signer un accord politique qui sortira de ce dialogue du fait qu’ils ne sont pas associés aux différentes consultations politiques.

Il fallait s’y entendre, les opposants au dialogue ne sont pas là pour défendre les principes fondamentaux en exigeant l’organisation des élections dans le délai constitutionnel, mais ces hommes et hommes qui s’opposaient autrefois à la tenue du dialogue prennent part à ses assises, pour se partager le pouvoir surtout que l’Accord politique dont le projet a été distribué par le facilitateur Edem Kodjo autorise le glissement par la mise en place d’un gouvernement d’Union nationale avec le premier ministre issu de l’opposition.

Ce qui est à la base de ce grabuge au sein de l’opposition au dialogue où chacun se bat pour être nommé ministre ou vice-ministre au prochain gouvernement de large union nationale dont les membres proviendront des composantes au dialogue.

Travail en comité restreint

Depuis la mise sur pied d’un groupe de travail composé des représentants de la Majorité Présidentielle (MP), de l’opposition, de la société civile et des personnalités politiques, pour acter les convergences et relever les points de divergences proposées par les parties prenantes au dialogue lors des travaux en commissions thématiques afin d’harmoniser l’accord politique, les plénières du dialogue sont suspendues et seront convoquées à une date ultérieure , note un message envoyé à la presse par l’équipe de communication du Facilitateur. Ce groupe de travail a continué leur travail hier lundi matin et dans l’après-midi, en comité restreint.

Par Godé Kalonji
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top