0
Liens commerciaux



L’escadron de la mort, dans toute sa cruauté et exploits machiavéliques vient d’ôter la vie d’un prêtre catholique de l’archidiocèse de Lubumbashi. Il s’agit de l’Abbé Joseph Mulimbi Nguli, vicaire de la paroisse Saint Martin de la Commune de Katuba, dans le Sud-est de Lubumbashi. Ce dernier a été assassiné d'une balle dans le ventre, alors que se trouvant "au volant de son véhicule, en train de faire son entrée dans la parcelle familiale où il passait ses vacances.

L'abbé Joseph Mulimbi Nguli a été abattu "vers 22h00, dans la nuit de vendredi à samedi par deux hommes armés cagoulés qui se sont introduits clandestinement" dans la parcelle familiale. C'est à l’aide d’une arme de type AK 47 que les inconnus habillés en salopette l’ont fusillé, affirme le général Bosco Galenga, Chef de la police, ville de Lubumbashi. Aussitôt commis leur crime, les auteurs de cet acte ignominieux ont pris fuite dans une direction inconnue. Pour l’instant, ils sont toujours en cavale. La police de Lubumbashi est à pied-œuvre pour tenter de retrouver ces criminels. Monseigneur Denis Moto, vicaire général de l'archidiocèse de Lubumbashi, affirme que l’Abbé Joseph Mulimbi Nguli a succombé après qu’il ait été atteint d'une balle dans le ventre. Il espère que l’enquête que mène la police permettra d'arrêter les criminels. Quant au mobile ayant conduit à un tel crime crapuleux, le général Bosco Galenga, espère qu’il pourrait s’agir d’un "règlement de compte". De son côté, une cousine du prêtre assassiné a, elle indiqué que "la famille souhaite que l'Église catholique mène aussi ses investigations avant l'inhumation par le fait que "les enquêtes de la police restent souvent sans suite", s’inquiète-t-elle. Âgé de 52 ans, le meurtre de l'abbé Joseph Mulimbi Nguli a troublé les consciences et inquiète la population lushoise qui, n’est pas habituée à vivre de tel drame.

C’est un homme de paix qui s’en est allé, fauché à fleur d’âge à la grande affection de siens: de ses fidèles, sa famille biologique, ses confrères, ses amis et connaissances mais surtout, la haute hiérarchie de l’archidiocèse de Lubumbashi. De l’avis de l’opinion, il faudra que ce soit le dernier cas d’assassinat enregistré dans la ville cuprifère. Il faut que le sang des innocents, surtout des hommes de Dieu qui ont reçu mission de prêcher l’évangile, cesse d’écouler. C’est pourquoi, la population ne cesse d’interpeller les autorités politico-administratives de l’ex. Province du Katanga, précisément celles de la police nationale congolaise ville de Lubumbashi, de s’impliquer pour la sécurisation de toute la population et de leurs biens.

A en croire, le général Bosco Galenga, ses éléments en patrouille sont arrivés sur le lieu, 8 minutes après le forfait alors que l’irréparable s’était déjà produit. Que l’âme de l’illustre disparu repose en paix.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top