0
Liens commerciaux



Samedi 1er octobre 2016, le président de la CENI aura été le grand invité de l’assemblée plénière du dialogue. Au somptueux château de la cité de l’Union Africaine perché sur le Mont Ngaliema, l’homme a eu à expliciter les contours du calendrier électoral aux délégués de la Majorité Présidentielle, de l’Opposition et, en définitive, ceux de la société civile. Non, la CENI ne compte pas organiser des élections en 2016. L’opération de révision du fichier électoral devrait se terminer le 31 juillet 2017, à en croire Corneille Nangaa. Et, ce n’est qu’en novembre 2017 que la Commission Electorale Nationale Indépendante prévoit de convoquer le corps électoral. Par là, il faut entendre le début de l’appel à candidatures et tout le schéma critique qui mèneront, enfin, à l’élection. Mais, quand, précisément, les congolais pourront-ils voter ? A ce sujet rien n’a été dit en toute clarté. La question serait en étude par le groupe restreint de travail. D’ici-peu, l’opinion sera fixée. Entre-temps, plusieurs observateurs craignent que ce soit carrément en 2018 comme annoncé par Norbert Basengezi.

« En tenant compte des contraintes légales et financières, on est arrivé avec l’appui de la communauté internationale à dégager des indications. Nous clôturons la révision du fichier électoral le 31 juillet 2017 et nous allons convoquer l’électorat en novembre 2017. Il va falloir que la CENI travaille sur les algorithmes permettant la répartition des sièges. C’est une loi. Nous allons ensuite convoquer l’électorat, ce qui coïncide avec l’enregistrement des candidatures», voilà, le condensé des propos de Corneille Nangaa après son speech devant l’assemblée plénière.

Contraintes techniques

La CENI va devoir organiser cette fois-ci trois scrutins en une fois. Il s’agit de la présidentielle, des législatives nationales et provinciales. Devant des patrons de presse, Corneille Nangaa se serait plein, sous quelques réserves, que les dialogueurs aient aligné trois joutes électorales en un seul jour. Les contraintes techniques n’en seront que plus grandes, a-t-il prévenu. De la convocation du corps électoral à la tenue effective du vote de chaque citoyen congolais, ceux qui vivent sur le territoire national et ceux de la diaspora, des analystes révèlent que de l’eau coulera beaucoup sous le pont.

Des lois qui manquent

Il y a découpage de la RDC. Cette donne exige une reconfiguration de la répartition des sièges. D’où, faut-il une loi qui doit, absolument, être concoctée au Parlement. Puis, après la bureaucratie, le projet de loi validé par l’assemblée nationale et le Sénat sera sur la table du président Kabila pour sa promulgation afin que ladite loi entre en vigueur.

Ce qu’en pense l’Opposition

Les délégués de l’Opposition qui prennent part aux assises de la cité de l’Union Africaine sont d’accord avec le report des élections. Le choix de la refonte totale du fichier électoral lève toute la lumière sur cette question. Quant aux propositions de la CENI, Vital Kamerhe, le chef de file de cette composante a soutenu qu’ils sont pour la convocation du corps électoral au plus tard au mois de septembre 2017. Certainement pour que le processus qui suivra puisse se tenir dans les nonante jours que prescrit la constitution. Des indiscrétions faites, certains délégués ne comptent pas cautionner que le jour du vote soit en 2018. Sauf revirement de dernière minute, l’Opposition jure de ne signer l’accord final du dialogue que s’il y est écrit, en toute précision, la date effective des élections.

La Majorité martèle

‘’L’accord sur les élections doit être techniquement réalisable et politiquement acceptable. Mais, Il faut respecter la constitution mais toute la constitution ‘’, a précisé Léonard She Okitundu, le Co-modérateur intérimaire de la Majorité Présidentielle. Pour la famille politique du président Kabila, la mission d’organiser les élections relèvent des compétences exclusives de la CENI et cela est constitutionnelle. Il est certes évident qu’au vu des enjeux que l’implication des politiques aient été impérieux mais, il faut le faire dans les limites de la loi des lois du pays.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top