Liens commerciaux

0



Comme il fallait s’y attendre, le G7 rejette, en bloc, les estimations de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) sur la tenue des élections en RDC. A travers Dieudonné Bolengetenge, cadre du MSR, un Parti membre de cette plateforme de l’Opposition, il n’est pas question de croire un seul instant aux propos de Corneille Nangaa tenus au cours de la plénière du dialogue du samedi dernier. Il s’agit d’une annonce selon laquelle, la convocation du corps électoral n’est possible qu’après le 31 juillet 2017, date de la fin de l’enrôlement des électeurs.

Il l’a déclaré à la radio onusienne disant que les forces politiques qui relèvent du Rassemblement ne vont pas se plier devant cette complaisance de la CENI vis-à-vis des thèses du pouvoir. D’autant plus qu’il estime que c’est seulement après le 31 juillet que s’en suivra la série d’opérations qui devront durer 504 jours et culminer sur la tenue de l’élection présidentielle couplée des législatives nationales et provinciales.

A l’en croire, dans ce pays, 25 millions des congolais ont déjà été enrôlés en 2005 en partant de rien du tout. Tandis qu’en 2011, 32 millions de personnes ont subi ce processus en tenant compte bien sûr du travail antérieur. Il s’étonne du fait que dans les deux cas, l’opération n’a pris plus de six mois. Donc, l’enrôlement s’est déroulé concomitamment avec d’autres opérations en rapport avec des élections.

Pour lui, la CENI donne à penser qu’il faut d’abord terminer l’enrôlement des électeurs avant d’aborder toute autre opération. Il ne comprend pas pourquoi l’équipe de Nangaa veut habituer la population à l’idée que la CENI serait au-dessus de la Constitution et des Lois de la République. Aussi, fustige-t-il le fait que cette centrale électorale tient l’obligation d’organiser les élections comme d’un ordre divin et qu’elle n’a pas d’obligation de côté de la Constitution.

Il faut rappeler que, le Président de la CENI a proposé pour novembre 2017 la convocation du corps électoral pour la Présidentielle, législatives nationales et provinciales en une seule séquence. Cela, après la finalisation du fichier électoral au plus tard le 31 juillet 2017 et qu’environ 45 millions d’électeurs potentiels devront être enrôlés à la fin de l’opération en cours. Pour Nangaa, plusieurs étapes du processus électoral sont à compter de cette date. Il a, cité entre autres, la répartition des sièges par circonscription électorale, inscription des candidatures, commande du matériel électoral et son déploiement ainsi que la formation des agents qui s’étendra sur 504 jours.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top