0
Liens commerciaux

Pour défendre leurs intérêts égoïstes, deux mercenaires barbares au service de l’Occupation Américano-Belgo-Tutsi ont lâchement assassiné le Grand Chef coutumier Kamuina Nsapu Mpande, le vendredi 12 Août 2016, à Tshimbulu (Kasaï-Occidental). Pour venger l’assassinat de ce Résistant Congolais, quelques Jeunes Congolais à mains nues – partisans de ce Grand Chef coutumier et dont les moins âgés parmi eux n’ont que 12 ans – ont contrattaqué ces mercenaires Barbares-Tutsi venus principalement de Burundi. Lors des affrontements meurtriers, presque tout un bataillon de ces mercenaires a été anéanti par ces Jeunes Résistants de l’Armée Ancestrale et ont occupé l’Aéroport de Kananga, anciennement Luluabourg, depuis le mardi 20 septembre courant. Ces partisans du Grand chef coutumier, Kamuina Nsapu Mpande, ont donc COMMENCÉ LE « MBULA MABANGA ». Rappel. Du jamais vu : le Congo-Kinshasa est dirigé depuis janvier 2001 par un président ressortissant d’un autre pays. Avec la complicité avérée de l’ONU, alias Joseph Kabila, cet infiltré Tutsi-Rwandais, a été imposé manu militari au peuple congolais par les USA, via leurs Multinationales et leur ambassadeur en poste à Kinshasa. Signes annonciateurs de l’Apocalypse en vue au Congo-Kinshasa ou pas ? Car dans un message de sécurité, les USA, via le Département d’État, ordonnent aux familles de son personnel de quitter la RDC à cause de la « détérioration de la situation sécuritaire du pays ».
Les occupants de notre pays – dont deux mercenaires Tutsi-Rwandais – ont froidement assassiné à Tshimbulu, dans le Kasaï-Occidental, le vendredi 12 août 2016, le Grand Chef coutumier Kamuina Nsapu Mpande. De son vrai nom, Jean-Pierre Pangi, il a succédé à son père, Kamuina Nsapu. Il travaillait comme médecin en Afrique du Sud.

Pour votre information, Tshimbulu est une ville qui se trouve dans le Territoire de Dibaya, District de la Lulua, Province du Kasaï-Occidental. La ville de Tshimbulu est située à environ 117 km au sud-est de Kananga (anciennement Luluabourg), chef-lieu de la province de Kasaï-Occidental. Malheureusement, conformément au plan de balkanisation initié par les Américains, et selon son processus déclenché par leurs sous-traitants Tutsi, la province de Kasaï-Occidental a été subdivisée en deux nouvelles provinces (2 provincettes) : le Kasaï et le Kasaï-Central. Notre pays est passé de 11 à 16 provinces. Pour ce faire, toutes les provincettes créées (15 au total) par nos ennemis seront supprimées dès la Libération du pays.

Selon Monsieur Stanislas Ntambwe, c’est à la suite d’une perquisition de son domicile, il y a quelques mois au village – pendant son absence – que le chef traditionnel Kamuina Nsapu avait piqué une crise. Selon lui, les agents commis à cette perquisition avaient profané son pouvoir traditionnel et auraient même tenté de violer son épouse. C’est alors que des barrières ont été érigées tout autour de son village et progressivement, sur le secteur de Tshimbulu.

En plus, quelques jours plutôt, une centaines de cases avaient été brûlées dans un village voisin par ces barbares Tutsi. Et vendredi 12 août, avant l’assaut final, les occupants avaient sommé le Chef Kamuina Nsapu de se rendre aux forces de l’ordre. Mais, celui-ci aurait naïvement exigé de se rendre auprès de la Mission de l’ONU au Congo, la MONUSCO. Nous disons « NAÏVEMENT » puisque, comme vous le savez, la MONUSCO est complice de tous les crimes de génocide au Congo-Kinshasa, lesquels (crimes de génocide) son commandités par les USA et exécutés par leurs proxys africains notamment les Extrémistes et Tueurs Tutsi.

Il convient de signaler que le Résistant Kamuina Nsapu, dans un discours de conscientisation (qui s’est avéré plutôt un discours d’adieu) – dont voici le lien d’un extrait (de 18’:59’’) traduit en français : https://youtu.be/RfKL59byAkM –, largement diffusé sur Youtube, prononcé en langue Luba-Lulua avant son assassinat, avait promis une foudroyante revanche. En plus, le chef traditionnel a spirituellement signifié à ses sujets qu’il a été assassiné comme une vache : « J’ai tout fait pour sauver mon peuple ; mais, ils m’ont abattu comme une vache. Ils vont payer cela très cher ». Chose promise, chose faite depuis ce mardi 20 septembre 2016 à l’aéroport de Kananga.

En effet, Kamuina Nsapu, le pion des Américains, Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila, avait envoyé plus ou moins 1.200 soldats Tutsi pour aller déloger les partisans du défunt chef, « jeunes gens » âgés de 12 à 20 ans, qui occupaient cet aéroport depuis le 19 septembre 2016. Pour résister, ces jeunes ne faisaient que chanter en invoquant les « BAKOKO MALAMU » dont Lingonzo de Bakwa Beya et Kalamba Wafwana Emery. Les Tutsi se sont trompés d’époque et de pays. Ils tiraient sans recul sur les jeunes ; mais, grâce aux cris et slogans ancestraux, ces jeunes gens sont parvenus à éliminer une grande partie de ces mercenaires. Presque tout ce bataillon de barbares Tutsi a été anéanti. Mais dans la presse d’occupation à la solde des Impérialistes, on évoque la mort de 49 morts seulement. Pour preuve, Radio Okapi a déclaré : « Parmi les 49 morts, on dénombre 27 miliciens, 16 éléments des forces de l’ordre, les victimes collatérales notamment trois enfants qui sont décédés lors de la panique de jeudi dernier et trois femmes mutilées ». (Fin de citation). C’est vraiment une honte pour eux.

Voici d’ailleurs le lien de la vidéo (de 23’:56’’) de l’attaque de l’aéroport de Kananga par lesdits Résistants pour venger l’assassinat de cet honorable Chef traditionnel : https://youtu.be/0IcGi5vtieo. Nous tenons à vous faire parvenir cette vidéo afin d’écouter les cris et les cantiques de ces Résistants lors du déroulement du combat jusqu’à ce que les soldats Tutsi aient été lapidés et disparus comme des petits lapins. Ce n’est qu’un avertissement donné aux impérialistes Américains et leurs pions car, le « MBULA MABANGA » tombera sous le ciel congolais et mettra fin à l’Occupation. Nous rappelons que le gouverneur provincial, Alex Kande, en tant que relais local de « Joseph Kabila », payera trop cher son collaborationnisme. Il dira même que, dans tout le territoire de notre pays (Congo-Kinshasa), il n’y a que 200.000 familles d’étrangers dont ceux venus de l’Ouganda, Rwanda, Burundi et Tanzanie. Nous savons que ces étrangers s’amusent avec nos richesses et laissent mourir de faim le peuple congolais. Ils seront chassés avec le « MBULA MABANGA ». Après la Libération, le Collabo Alex Kande sera sévèrement puni pour sa haute trahison.

Par ailleurs, selon les renseignements reçus des sources locales (auprès des habitants de Dimbelenge-centre), il y a confusion au Kasaï-Occidental. Depuis le mardi 27 septembre courant dans la soirée, les partisans du Chef Kamuina Nsapu ont investi le territoire de Dimbelenge dans la province du Kasaï-Central. Selon ces mêmes sources, la situation est aussi préoccupante dans les villages environnants. Avant d’arriver à Dimbelenge-centre, les hommes du Chef Kamuina Nsapu seraient passés par Luandanda, Mutoto et Muamba Mbuyi où ils ont incendié des postes de service de sécurité. Ils sont entrés par Kajiba, dans le secteur de Lubudi. Après avoir incendié un bureau de la Police et un service de renseignements de nos ennemis, et quelques maisons d’habitations appartenant aux collabos, ils se sont rendus vers Katende. Après ils ont repris le chemin vers Dimbelenge où ils sont entrés autour de 21h45. Sur place à Dimbelenge, ces vaillants Résistants ont incendié les bureaux de service de sécurité des occupants et attaqué le bureau de la prétendue Commission électorale nationale indépendante, en sigle CENI. Jusqu’à ce jour, plusieurs localités sont sous contrôle de ces « MAKESA » sans armes, les mains vides. Et ils se dirigent les uns vers Bana ba Ntumba dans le secteur de Lubi et les autres vers le lac Munkamba, du côté Amika.

Et voilà comment le Grand chef Kamuina est en train d’être vaillamment vengé par les siens. C’est une grande leçon pour les impérialistes Américains et leurs mercenaires Tutsi. Le chef KAMUINA leur avait seulement demandé de quitter, sans tarder, notre territoire national, cette terre héritée de nos ancêtres.

Pour ce faire, nous demandons au peuple congolais de suivre les mots d’ordre venant des « Résistants » qui vous demanderons de vous préparer sérieusement pour la lutte finale. Pour cela, vous devez savoir que le « soulèvement populaire » est une déclaration de guerre, la guerre urbaine, donc : « la guérilla urbaine ». Et cela se prépare minutieusement. Il faut sortir et aller se battre pour sauver la Patrie en danger ! Il ne faut pas sortir les mains vides : pensez aux cocktails Molotov et autres (…) ! Vous devez faire appel à toutes les couches de la population, y compris les militaires congolais surtout les ex-FAZ, les policiers congolais et les agents du service de renseignements pour obtenir des renseignements favorables. Il ne faut pas ignorer ou minimiser cette dernière bataille décisive ! « Bafwa, bafwa ; Basala, basala !»

DANS L’ENTRE-TEMPS, L’AMBASSADE ET LE GOUVERNEMENT AMÉRICAIN DEMANDENT À LEURS RESSORTISSANTS D’ÉVACUER DÉJÀ LEURS FEMMES ET ENFANTS ! LES USA – COMMANDITAIRES DU DEUXIÈME GÉNOCIDE CONGOLAIS – ONT-ILS COMPRIS L’AVERTISSEMENT DONNÉ PAR LE GRAND CHEF KAMUINA NSAPU OU Y A-T-IL D’AUTRES SITUATIONS BEAUCOUP PLUS GRAVES ? SEUL L’AVENIR (PROCHE) NOUS LE DIRA !

BREF, NOUS RAPPELONS QUE LE PEUPLE CONGOLAIS VAINCRA. NOTRE VICTOIRE EST SÛRE ET CERTAINE, CAR NOUS DÉFENDONS UNE CAUSE LÉGITIME, NOBLE ET JUSTE ! INGETA !

Vive le CRAGI :

« Comité Révolutionnaire d’Avant-Garde Indépendant » !

Vive le Congo libre, indépendant et prospère !

Vive la lutte pour notre liberté !

FAIT À TSHIMBULU , LE MERCREDI 28 SEPTEMBRE 2016

« Sé/Cellule Feu KAMWINA NSAPU »


LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top