0
Liens commerciaux



C’est là le résultat d’une investigation lancée par le Sondage Echo d’Opinion. L’étude a été menée du 12 septembre au 13 octobre 2016. Le public cible aura été un échantillon de 1000 adeptes des principales confessions religieuses. Notamment, l’église catholique romaine ; l’église catholique orthodoxe ; l’église du Christ au Congo, la communauté islamique ; Armée du salut ; Néo-apostolique ; Kintuadi (Kimbanguiste) ; les églises de réveil (prises d’une manière globale). La principale préoccupation, savoir quel regroupement politique ou de la société civile œuvre, selon eux, pour la paix en cette période de tension et pourquoi. A l’issue de ce sondage, l’Opposition Républicaine de Léon Kengo se trouve plébiscitée. Elle a réalisé un score de 870/1000 cela équivaut à 87% loin devant d’autres formations. Dans les lignes qui suivent, veuillez prendre connaissance de tous les détails dudit sondage.

SONDAGE ECHOS D’OPINION 2016

Regroupements ou plates-formes politiques et de la société civile

Les adeptes des confessions religieuses se prononcent

L’Opposition républicaine de Léon Kengo plébiscitée

Introduction

Le mandat de la seconde législature de la troisième République s’achève dans une période tumultueuse pendant laquelle les hommes politiques et acteurs de la société civile de tous bords s’empoignent dans un choc d’où risque de jaillir les étincelles, si pas un incendie. Raison pour laquelle Echos d’Opinion qui s’est adjugé la mission de palper les pouls des toutes les catégories des citoyens congolais en vue de connaître leurs rythmes cardiaques, s’est intéressé aux confessions religieuses. L’Eglise ou la Religion étant le milieu du village, il est important, dans le contexte du trou d’air dans lequel se trouve plongée l’aéronef RDC actuellement, de savoir la manière dont les croyants ou fidèles des religions reconnues dans ce pays pensent de prises de position, déclarations, propos et actions de chaque regroupement politique ou de la société civile. Inutile ici de rappeler que le principal message véhiculé par toutes les religions et la paix en dépit de la mauvaise interprétation que peuvent en faire les uns et les autres.

Agent concepteur : Echos d’Opinion

Durée du travail : du 12 septembre au 13 octobre 2016

Technique : Fiches aux questions fermées

Moyen utilisé : Enquête réalisée par les agents d’Echos d’Opinion

Motif : La présente enquête vise un objectif très important pendant cette période où règne un climat délétère au sein de la classe politique principalement et au sein de la société civile dans la moindre mesure : « il s’agit de connaître l’avis des croyants au sujet des propos, prises de position, déclarations et actions de chaque regroupement politique ou de la société civile ». Il est d’autant plus important dans la mesure où cette frange représente environ 90 de l’ensemble de la population de la RDC, pays où l’animisme est en net recule pendant que l’athéisme éprouve beaucoup de peines à s’imposer.

Interprétation

1.1 Le présent travail a été effectué dans le respect des aspects qualitatif et quantitatif



Qualité : La qualité est l’une des nombreuses exigences d’un travail scientifique qui doit se conformer aux normes établies. Ainsi, le respect strict des variables liées à la qualité et à la quantité a été la règle d’Or. En plus des variables du sexe, niveau d’étude et de la stratification des différentes tranches d’âge, nous avions ajouté le quota dont le nombre a été le même pour chaque confession religieuse retenue au cours de la présente enquête.

Les variables négatifs qui risquent de fausser les résultats en déviant l’enquête de son objectif principal ont été simplement mis de côté. C’est pourquoi ceux se rapportant aux appartenances tribales, ethniques, provinciales et linguistiques ont été éludées en vue d’éviter des conclusions erronées.

Quantitative : Un échantillon de mille personnes sur la base d’un quota égal pour chaque confession religieuse a été jugé suffisant pour refléter l’opinion des croyants congolais sur les prises de positions, d’actions et propos de chacun au sein de la classe politique ou de la société civile. Le quota a été fixé à 125 individus par confession religieuse parmi les huit qui ont été retenues. Il s’agit de l’église catholique romaine ; l’église catholique orthodoxe ; l’église du christ au Congo, la communauté islamique ; Armée du salut ; Néo-apostolique ; Kintuadi (Kimbanguiste) ; les églises de réveil (prises d’une manière globale).

1.2 Les regroupements politiques et de la société civile les mieux cotés

Les noms de dix regroupements politiques et de la société civile repris au tableau ci-dessous, ont été retenus après la synthèse des résultats obtenus auprès de chaque confession. Les enquêtes ont eu à répondre à la question suivante : « Quel regroupement politique ou de la société civile œuvre, selon vous, pour la paix en cette période de tension et pourquoi ? » il a été laissé à chacun le loisir de citer les noms d’un ou plusieurs regroupements politique ou de la société civile tout en argumentant sur les raisons de son ou (ses) choix. Réponses qu’Echos d’opinion a toutes prises en considération.

Tableau de dix regroupements politiques et de la société civile les mieux cotés



Question





Pouvez-vous énumérer quelques actions du gouvernement qui, selon vous, ont eu un impact positif dans le vécu quotidien ou le social du peuple en RDC ?







Nom du Ministre

Justification

Total

Voix Obtenues

Pourcentage

1





Opposition Républicaine

Pour avoir participé au dialogue, prôné un forum inclusif et lancé des multiples appels à une solution négociée et pacifique en vue de parvenir à une issue apaisée des élections. Elle s’est toujours opposée aux troubles.

1000

870

87%

2



Nouvelle Initiative pour le Congo (NIC)

Par sa volonté de faire échec à la déchéance de la nation en danger et au dépérissement de l’Etat, participation active au dialogue pour un processus électoral à l’issue apaisée…

1000

765

76,5%

3

Opposition patriotique républicaine

Elle a toujours milité pour la tenue effective du dialogue. Elle participe audit forum et demande aux hésitants de les rejoindre pour l’intérêt du pays.

1000

697

69,7%

4

La Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO)

Pour avoir travaillé de manière à amener tout le monde au dialogue et participe activement aux travaux

1000

650

65%

5

Opposition citoyenne

Elle a suggéré des solutions congolaises aux problèmes du Congo, privilégié la paix à la place de la confrontation et, prend part au dialogue pour faire entendre cette logique

1000

638

63,8%

6

La Majorité Présidentielle

Elle a fait des concessions et accédé à certains préalables de l’Opposition pour la tenue du dialogue et participe activement aux travaux

1000

607

60,7%

7

Nouvelle classe politique et sociale

Participation active aux travaux du dialogue et souci permanent pour que l’accord politique ne viole pas la Constitution

1000

580

58%

8

Société civile dans sa diversité

Sa mise en garde des acteurs politiques de la majorité et de l’Opposition contre toute dérive pouvant replonger le pays dans le gouffre.

1000

550

55%

9

Opposition institutionnelle

Pour avoir pris une part active aux travaux du dialogue, privilégié une solution négociée de manière à éviter la confrontation et les troubles

1000

550

55%

10

Opposition pro-dialogue

Pour avoir prôné un dialogue inclusif et pris part aux travaux

1000

52

52%




Résultat : 1. Opposition républicaine : 83% ; 2. Nouvelle Initiative pour le Congo : 75% ; 3. Opposition patriotique et républicaine : 69, 7% ; 4. Conférence Episcopale Nationale du Congo : 65% ; 5. Opposition citoyenne : 63,8% ; 6. La Majorité Présidentielle : 60, 7% ; 7. Nouvelle Classe Politique et Sociale : 58% ; 8. Société civile dans sa diversité : 55% ; 9. Opposition institutionnelle : 55% ; 10. Opposition pro-dialogue : 52%.

Les résultats du tableau ci-dessus décernent la palme à l’Opposition républicaine créditée de 83% des suffrages exprimés. Sous l’impulsion de son autorité morale Léon Kengo wa Dondo, cette plate-forme politique coordonnée par le Secrétaire Général Michel Bongongo a toujours œuvré pour la paix et pour une issue apaisée des scrutins à organiser. Elle participe au dialogue, prône un forum inclusif et, a lancé des multiples appels à une solution négociée et pacifique. 2. Nouvelles initiatives pour le Congo du Sénateur Florentin Mokonda a obtenu 75%. Elle a progressé par rapport au précédent sondage et se hisse en deuxième position. Les fidèles de différentes confessions religieuses concernées par la présente enquête apprécient sa volonté de faire échec à la déchéance de la nation en danger et au dépérissement de l’Etat, ainsi que sa participation active au dialogue pour un processus électoral à l’issue apaisée.

3. Avec 69, 7%, l’Opposition patriotique et républicaine se hisse en troisième position. Les enquêtes ont estimé positive la démarche de cette plate-forme, qui a toujours milité pour la tenue effective du dialogue et participe effectivement audit forum tout en insistant à ce que les hésitants les rejoignent pour l’intérêt supérieur du pays. 4. La Conférence Episcopale Nationale du Congo a, pour sa part, obtenu 65% des suffrages exprimés par l’ensemble des toutes les confessions religieuses. Cette frange de l’Opinion a approuvé le travail effectué par la CENCO dans le sens à amener tout le mode au dialogue et sa participation active aux travaux.

5. L’Opposition citoyenne de Justin Bitakwira vient e cinquième place avec 63, 8%. Les Croyants, ou Fidèles de toutes les confessions ont apprécié sa suggestion de privilégier des solutions congolaises aux problèmes du Congo, et la paix à la place de la confrontation ainsi que sa participation au dialogue pour faire entendre cette logique. 6. La sixième place est occupée par la Majorité Présidentielle pilotée par son Secrétaire Général, l’Honorable Aubin Minaku recueille 60, 7%. Pour ceux qui ont fait ce choix, la plate-forme politique sur laquele s’appuie la majorité actuelle au parlement pour dégager la majorité absolue a fourni beaucoup d’efforts en faisant des concessions et en accédant à certains préalables de l’opposition en vue de parvenir à la tenue du dialogue national inclusif. Ils ont également apprécié sa participation jugée active et positive aux travaux.

7. Le regroupement politique dénommé Nouvelle classe politique et sociale a recueilli 58%. Cette plate-forme présidée par le député national Steve Mbikayi se recale en 7ème position pour avoir été très active aux travaux du dialogue guidée par un souci permanent d’éviter une violation de la constitution par l’accord politique a signé par les acteurs de deux camps et la société civile. 8. La Société civile dans sa diversité de madame Cathy Kalanga a été accrédité des 55% des suffrages grâce à sa mise en garde à l’endroit des acteurs politiques de la Majorité et de l’Opposition contre toute dérive pouvant mener une fois encore, le pays dans un gouffre. Elle a appelé les congolais à la vigilance afin d’éviter d’être manipulés par les acteurs politiques et de barrer la route aux ennemis de la paix. 9. Opposition institutionnelle. Cette plate-forme politique dirigée par le Président du groupe parlementaire UDPS et alliés à l’Assemblée Nationale, l’honorable Samy Badibanga a convaincu 55% des fidèles des confessions religieuses par sa démarche visant à chercher une solution négociée à l’impasse politique caractérisé par la non tenue des élections dans le délai constitutionnel plutôt qu’une logique de confrontation catastrophique pour le pays et pour la population.

10. L’Opposition pro-dialogue arrive au bas du tableau du top dix avec 52%.

Conclusion

Les résultats obtenus au tableau synthèse ci-haut reflètent l’opinion des fideles des différentes confessions religieuses qui s’étaient exprimés au cours de l’enquête. Ils ont démontré que l’écrasante majorité de ceux qui croient en Dieu en République démocratique du Congo a pour souci majeur la paix par une solution négociée dans le respect de la constitution.

Cette deuxième enquête menée auprès d’une catégorie bien déterminée des congolais atteste que ce sont les mêmes regroupements politiques et de la société civile ou presque qui reviennent encore au top du palmarès. La raison principale de leur plébiscite est, selon les avis recueillis, leur implication permanente dans la recherche de la paix par une solution négociée sans enfreindre la constitution ni la marginalisation d’une catégorie quelconque de la population congolaise.

L’objectif visé par la présente enquête étant celui de connaitre les avis des fidèles des confessions religieuses au sujet des déclarations, propos et différentes prises de position des regroupements politiques et de la société civile pendant cette étape cruciale de l’existence de la RDC, il convient, au regard des résultats, de conclure qu’il a été atteint. Certes, il peut y avoir une marge d’erreurs ainsi que cela arrive souvent dans ce genre de travail, mais Echos d’Opinion a veillé pour qu’elle ne dépasse pas les 5%.

Il convient également de rappeler que les résultats d’un sondage dépendent souvent des circonstances du moment, donc, ils ne doivent pas être pris pour définitifs. Ils peuvent variés à tout instant.

Pour sa part, Echos d’Opinion félicite ceux qui ont convaincu les fidèles des confessions religieuses par conduite au cours de cette période pendant laquelle les Croyants, qui sont une catégorie très majoritaire de la société congolaise s’inquiètent du lendemain de leur pays.

Les autres ne doivent pas se décourager pour autant que leurs regroupements ne se retrouvent pas dans le top dix. Ils peuvent se retrouver un peu plus bas, mais les exigences de notre maison font que nous ne puissions publier que les dix premiers. Ils doivent ainsi fournir des efforts dans leurs démarches de manière à convaincre leurs concitoyens dans leurs aspirations profondes.

ECHOS D’OPINION
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top