Liens commerciaux

0

*Un Accord politique a été signé le 18 octobre 2016 à Kinshasa, entre la Majorité Présidentielle, l’Opposition dialoguiste et certaines organisations de la Société civile, autour du report des élections en 2018. Il faut, alors, le vulgariser en provinces. C’est ce que fait Thomas Luhaka, le Doyen du Collège des Fondateurs du MLC/Libéral. Après la cité de Kasangulu, dans la province du Kongo Central, Thomas Luhaka a fait le déplacement de la cité de Kenge, cette fois-ci, dans la province du Kwango.

Samedi 26 novembre 2016, la salle polyvalente du Cinquantenaire du Diocèse de Kenge a servi de cadre à la rencontre des militants et militantes du Mouvement pour la Libération du Congo Libéral. Le Doyen et Autorité morale du MLC/L était à la tête d’une forte délégation composée des hauts cadres du MLC/L tels que, Didier Masamba, Roger Singi et Guy Katsuva respectivement, Secrétaire Général, Inspecteur Général et Secrétaire Exécutif.

Après avoir présenté les civilités aux autorités politico-administratives de Kenge, en l’occurrence, le représentant du Gouverneur empêché, la délégation est allée à l’assaut de la population pour un échange sur la grande question qui fait débat à savoir : l’Accord politique né du dialogue de la Cité de l’U.A, à Kinshasa.

Dans son mot de circonstance, le Président Fédéral du MLC/L Kenge, Monsieur Socrate a fait savoir que la présence de Thomas Luhaka s’inscrivait dans le cadre de la restitution des travaux du dialogue. L’occasion faisant le larron, il était question pour les organisateurs de prouver à la face du monde que le MLC/L est mieux implanté dans le Kwango. De sa bouche, on a appris que la population du Kwango a choisi le MLC/Libéral pour l’aider à sortir de la pauvreté. C’est la raison pour laquelle le parti est implanté dans les 5 territoires de la province du Kwango.

Prenant la parole à son tour, et au nom de la notabilité de la province du Kwango, Noël Bathelema a salué et remercié le Doyen Thomas Luhaka pour son engagement à faire connaître au peuple congolais l’histoire du Congo à travers sa chronique «Je connais le Congo». Dans sa communication du jour, le Doyen Thomas Luhaka a eu des mots justes pour expliquer le bien-fondé de l’Accord politique. D’abord, l’idée de convoquer le dialogue est une initiative du Chef de l’Etat pour répondre à l’impasse dans laquelle le processus électoral s’est retrouvé, à la suite de l’impossibilité technique d’organiser les élections cette année.

En d’autres termes, cet Accord a pour ambition de régler la problématique de l’organisation d’un processus électoral apaisé, crédible, transparent et indépendant afin de consolider la paix et l’unité nationale. Il ressort de la lecture dudit Accord que le consensus s’est dégagé sur la refonte du fichier électoral, les dates indicatives du calendrier électoral, le mode de financement et le plan de sécurisation, a dit Thomas Luhaka.

Au chapitre du résultat obtenu, il a indiqué qu’après plusieurs semaines d’échanges et de discussions entre les délégués (Majorité Présidentielle, Opposition, Société civile et personnalités politiques), les Congolais ont adopté par consensus l’Accord politique pour l’organisation d’élections apaisées, crédibles et transparentes en RDC et ce dernier contient essentiellement deux types de résolutions qui se rapportent sur le processus électoral et la gestion consensuelle pour les élections apaisées.

S’agissant du débat relatif à la Constitution, l’orateur, la main sur le cœur, a affirmé qu’aucune disposition de cet Accord ne viole la Constitution contrairement aux appréhensions et supputations de certaines personnes.

Dans le 3ème paragraphe du préambule de l’Accord, les signataires s’engagent à respecter la Constitution dans son intégralité et ils laissent la possibilité à tous les acteurs politiques et les membres de la société civile qui, n’ayant pas participé au dialogue, puissent y adhérer au nom du principe de l’inclusivité.

Ainsi, la tenue des élections apaisées débouchera à la promotion de trois zéros, à savoir : zéro mort, zéro contestation et zéro départ en exil.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top