0
Liens commerciaux



*Sérénité, sincérité et attachement à l’Accord politique du 18 octobre. C’est l’état d’esprit qui règne à la CENI. Nangaa et ses collaborateurs gardent le moral et ne sont pas perturbés, outre mesure, malgré les révélations fracassantes sur d’éventuels tripatouillages des fonds. Une manœuvre consistant à interpréter autrement des faits précis et vérifiables pour une autre finalité. Pourtant, les défis à relever par la CENI sont énormes. Pas facile, en effet, d’organiser trois élections directes en une séquence et le même jour, dans un contexte préélectoral tendu comme celui que vit actuellement la RDC.

Entre la CENI et le journal belge Le Soir, le point de non-retour a été franchi dans la bataille médiatique autour de l’affaire des millions Usd affectés au processus électoral logés à BGFI Bank. Visiblement, la CENI a mal pris le lien établi par Le Soir entre les retraits effectués sur son compte à BGFI Bank et la non-organisation des élections en RDC dans les délais constitutionnels. Il s’agit, lit-on dans un communiqué remis à la presse et signé de la main du Rapporteur de la CENI, d’un discours destiné à jeter le discrédit sur le processus électoral en cours, à désorienter l’opinion nationale et à renforcer le climat de méfiance et de confusion au sein de la population en RDC.

«Oui, nous avons deux comptes à BGFI Bank»

Sur le fond de l’affaire, la CENI affirme détenir deux comptes bancaires à BGFI Bank, l’un en Francs congolais et l’autre en dollars américains. Les retraits ont effectivement eu lieu. Des retraits effectués, jure-t-on, par des agents ayant qualité et autorisés par la hiérarchie pour des opérations de paiement dans le strict respect des normes et procédures en la matière. L’argent décaissé a plus servi à payer en espèces dans les localités dépourvues d’institutions financières. Les bénéficiaires sont des agents temporaires de la CENI commis à l’enrôlement des électeurs, à l’achat de carburant et à la prise en charge des différents services locaux comme l’affrètement des avions, la location des camions, véhicules, motocyclettes, pirogues, etc. Le Bureau de la CENI dit détenir des preuves de toutes ces transactions et paiements. Comme quoi, le Député national Henri-Thomas Lokondo, qui exige un audit de la CENI et invite Corneille Nangaa à aller s’expliquer devant l’Assemblée nationale et non dans la rue, n’a qu’à se calmer. «Tous les montants sont traçables et les preuves archivées », s’en défend le Rapporteur Jean-Pierre Kalamba N’galula. Aussi, les intérêts perçus sur le compte de la CENI sont-ils payés selon les conditions négociées entre la CENI et BGFI Bank, conformément aux pratiques du marché rd-congolais. La CENI répond, ainsi, aux accusations du journal Le Soir au sujet du taux d’emprunt ‘‘trop élevé’’ accordé par BGFI Bank à la CENI par rapport au prix du marché.

BGFI Bank donne sa version

Le Directeur général adjoint de BGFI Bank ne connaît aucun Kabila parmi les actionnaires. Autrement dit, son chef direct présenté comme un frère du Président de la République n’a rien à avoir dans cette affaire. BGFI Bank n’est pas un service d’Etat-civil pour se donner la peine de savoir qui est le fils de qui, qui est le frère de qui ou qui est le cousin adoptif de qui. BGFI est une banque qui a négocié librement la tarification avec sa cliente, la CENI. Est-ce la fin du feuilleton ? En tout cas, à la CENI, l’on espère que la messe est dite.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top