0
Liens commerciaux



*Les étudiants de l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées, ISTA en sigle, ont manifesté hier, mercredi 9 novembre 2016, tôt dans la matinée, pour contester la majoration des frais académiques consécutifs à l’application du nouveau taux de change par la Direction Générale de cette institution. Pendant plusieurs heures, ces étudiants ont rendu ce coin du pays impraticable. Des pneus brûlés, trois véhicules pratiquement calcinés, gaz lacrymogènes largués, etc. Il a fallu l’intervention de la police pour que les choses reviennent dans l’ordre. S’exprimant sur cette affaire, le Directeur Général de l’ISTA, le Professeur Kasenge Diamotulu pense revenir à l’ancien taux, si c’est le prix à payer pour avoir la paix.

La situation est revenue à la normale à l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées, ISTA en sigle. Il y a eu des échauffourées dans la matinée d’hier, mercredi 9 novembre 2016, dans la commune de Barumbu. Des rues ont été envahies par les étudiants de l’ISTA qui manifestaient contre la majoration des frais académiques avec l’application du nouveau taux de change estimé à 1260 FC. Au regard de l’exigence de cette application, les étudiants qui payaient 967 FC, l’année dernière, ont manifesté pour dire non à ce nouveau système de paiement.

Après plusieurs heures de manifestation, la police nationale congolaise a dû intervenir pour remettre de l’ordre. Expliquant la cause de ces troubles, le Vice-président des étudiants de l’ISTA souligne qu’au niveau des étudiants, le problème, c’est le taux fixé par le gouvernement de la République. «Nous sommes obligés, contrairement aux années antérieures, d’acheter un dollar à 1260 FC et cela nous pose un sérieux problème », a-t-il dit.

Par ailleurs, le Général Célestin Kanyama, Patron de la Police, Ville-Province de Kinshasa qui a joué un grand rôle dans le rétablissement de l’ordre public, a rappelé que nul n’est au-dessus de la loi. «La force reste la loi. Je crois que la paix est revenue », a-t-il dit.

Le DG appelle au calme

Le Professeur Kasenge Diamotulu, Directeur Général de l’ISTA, a tenu à lancer un appel au calme tout en donnant la vraie version des faits. Devant la presse, il a souligné que le taux est fixé à 1125 FC et non à 1260 FC, comme le disent les étudiants. Aussi, dit-il, avant de fixer le prix, il y a eu une réunion au préalable avec tous les chefs de promotion et tout le monde était d’accord, à part, bien sûr, quelques-uns. “Nous avons fixé un dollar à 1125 Franc congolais. Personnellement, j’ai eu un entretien avec tous les représentants de CP (chefs de promotion) et la grande majorité était d’accord, sauf quelques-uns. Aujourd’hui et curieusement, comme vous le savez, les intoxicateurs ne manquent pas. Il y a d’autres qui commençaient à dire aux étudiants qu’il faut fixer un dollar américain à 1250 Franc congolais (FC). Quand je suis venu, j’ai explicité et la tension a baissé. Mais, malheureusement, qu’il y a eu des badauds et vous savez que nous sommes dans un contexte particulier et des personnes peuvent facilement chercher à profiter d’une occasion et c’est ce qui se passe. Nous avons mis un dollar pour 967 Francs Congolais. C’était le taux budgétaire édité par notre ministre de tutelle, M. Théophile Mbemba. Nous avons abandonné pour des raisons de paix. C’est triste pour mes enseignants qui paient au taux de 1200 pour leurs enfants mais, qui vont toucher, eux-mêmes, au taux de 967. Mais, si c’est ça le prix de la paix, on ne peut rien faire”, a-t-il dit.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top