Liens commerciaux

0


*En RDC, les révélations fracassantes du journal belge Le Soir, sur une affaire de détournement présumé des millions de dollars destinés aux élections, passent pour une plaisanterie de mauvais goût, du moins, aux yeux des autorités de la CENI. Depuis deux jours, les membres du Bureau de la CENI dénoncent les commanditaires de l’article incriminant les plus hautes personnalités du pays de chercher à semer le chaos. Au même moment, ils affirment qu’ils ne prêteront pas le flanc à tous ceux qui, pour des intérêts ou pour des raisons politiques, sont prêts à tous les coups. Nangaa a procédé, ce mardi 1er novembre 2016, à l’accélération de l’opération de la refonte totale du fichier électoral. Après le Nord-Ubangi, 12 nouvelles Provinces vont, désormais, vibrer au rythme de l’enrôlement des électeurs.

Les dirigeants de la CENI sont, par ailleurs, convaincus qu’aussi longtemps que les préparatifs des élections iront dans la bonne direction, les partisans des agendas cachés tenteront de détourner la CENI de sa mission principale. C’est-à-dire, celle d’organiser de bonnes élections comme le lui ont demandé les délégués ayant pris part au Dialogue de la Cité de l’Union Africaine. Ceux-ci, en effet, dans l’Accord politique qui a sanctionné la fin des travaux, ont fixé au 31 juillet 2017, la fin des opérations d’enrôlement des électeurs. Ils ont, aussi, recommandé à la CENI de convoquer, en octobre 2017, l’électorat pour la présidentielle, les législatives nationales et provinciales prévues en avril 2018. Le Président de la CENI a applaudi de deux mains, la signature, le 18 octobre dernier, de l’Accord politique qui a eu l’avantage de lever les options politiques fondamentales dont la Centrale électorale avait besoin pour relancer le processus électoral. Il s’agissait, entre autres, de la refonte totale du fichier électoral corrompu de 2011 et le couplage des élections directes. Avec cet Accord politique, la loi électorale, la loi organique qui la régit et la Constitution, la CENI a tout ce qu’il faut pour accomplir les tâches lui dévolues. Corneille Nangaa est rentré de l’ex-province du Katanga où il était allé réceptionner le matériel d’enrôlement. Au Nord-Ubangi, les opérations d’enrôlement sont officiellement terminées. A la CENI, on s’en félicite. Corneille Nangaa est passé à la vitesse supérieure, hier, mardi 1er novembre, au siège de la CENI où il a procédé au lancement de l’opération d’enrôlement dans 12 provinces du pays. Les provinces concernées sont le Sud- Ubangi, l’Equateur, la Mongala, la Tshuapa, le Haut Katanga, le Haut Lomami, le Lualaba, le Tanganyika, le Nord-Kivu, Sud-Kivu, le Maniema et l’Ituri. Au 31 janvier 2017, la CENI promet de boucler totalement le déploiement des matériels d’enrôlement sur toute l’étendue du territoire national. A cette allure, Nangaa pourrait gagner son pari, pourvu qu’on lui laisse des coudées franches, pour la bonne fin de ce nouvel échéancier électoral, tel que tracé au Dialogue.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top