0
Liens commerciaux

Au moins trente-six personnes dont un Maï-Maï ont été tuées ce dimanche 27 novembre au village Luhanga, territoire de Lubero au Nord-Kivu. D’après des sources de la société civile qui donnent l’information, l’attaque attribuée aux miliciens Maï-Maï Mazembe a eu lieu vers cinq heures du matin simultanément sur une position des FARDC et sur une cible civile.

Les victimes qui sont essentiellement des civiles ont été massacrées à l’arme blanche. D’après l’ONG Centre d’études pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme (CEPADHO), cette attaque visait essentiellement les hutus.

« Notre Organisation craint qu’un retard de plus pour arrêter cette barbarie ne plonge la Province du Nord-Kivu dans un cycle de tensions inter-ethniques, ouvrant par cette occasion la voie aux Conspirateurs de la déstabilisation à mener une nouvelle guerre contre les Institutions du pays, » a dit Me Omar Kavota, coordinateur de CEPADHO.
« Nous condamnons avec la plus grande énergie cet ignoble assassinat. Nous demandons au Gouvernement Congolais et à la Monusco de prendre les mesures qui s’imposent pour sécuriser une population Hutu en danger d’extermination dans cette zone. Nous demandons encore une fois à la Justice Congolaise de se saisir de ce dossier pour traquer les auteurs de ces crimes. Nous demandons à tous les Notables du Grand Kivu-Maniema de prendre conscience du danger de somalisation que court la Région », a pour sa part ajouté le Président de l’Association dénommée Communauté Hutu Congolaise M. Sekabuhoro


LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top