Liens commerciaux

0


Il a convoqué une grande conférence de développement socio-économique à Kabinda, chef-lieu de la province de la Lomami, du 24 au 27 octobre 2016. Parrain de ce rendez-vous, Patrice Kamanda Tshibangu Muteba, Gouverneur de ladite province, a eu le privilège d’ouvrir et de clôturer ces assises. A l’ouverture, il a épinglé le pourquoi de cette rencontre, qui a donné à l’assistance de se faire un bref aperçu sur les immenses potentialités que regorgent la Lomami. Mais aussi, des défis que devront relever les gouvernants, dans une action concertée avec toute la population. Durant les trois jours de travaux, les conférenciers, animés de détermination, ont passé au scalpel la situation de cette province. Aux termes des travaux, ils ont formulé des recommandations qui, si elles sont appliquées à la lettre, sont de nature à permettre à la Lomami de se hisser sur l’orbite du développement. Vœu du reste exprimé par le Gouverneur, qui entend faire de la Lomami, l’une des provinces locomotives de toute la République Démocratique du Congo. Par ailleurs, Patrice Kamanda a insisté sur l’harmonie qui doit exister entre gouvernants et gouvernés, partant entre toute la population, pour obtenir les résultats escomptés. En outre, ces échanges, dont le thème aura été « Ensemble, bâtissons LOMAMI», s’inscrivent dans la dynamique de la ferme volonté de tout le gouvernorat à soutenir la vision du président Kabila. Déjà en juin dernier, à Lubumbashi, elle a été vulgarisée auprès des gouverneurs. Ce, avec la recommandation qu’ils se devaient de consolider la décentralisation pour un Congo émergent par un leadership provincial fort et nationaliste. Ci-dessous, se trouvent repris les allocutions d’ouverture et de clôture de Patrice Kamanda.

DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE GOUVERNEUR DE LA PROVINCE DE LOMAMI A L’OCCASION DE L’OUVERTURE SOLENNELLE DE LA CONFERENCE POUR LE DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE DE LA PROVINCE DE KABINDA,

LE 24 OCTOBRE 2016

- Honorable Président de l’Assemblée Provinciale de Lomami, (ici représenté) ;

- Honorables Députés nationaux ;

- Honorables Sénateurs ;

- Monsieur le Vice-gouverneur de Province ;

- Honorables Députés Membres du Bureau ;

- Honorables Députés Provinciaux ;

- Madame et Messieurs les Ministres Provinciaux ;

- Monsieur l’Inspecteur Principal de la Territoriale ;

- Messieurs les Membres du Comité Provincial de Sécurité ;

- Messieurs les Membres du Cabinet du Gouverneur de Province ;

- Monseigneur l’Evêque du Diocèse de Kabinda ;

- Monsieur le Maire de Mwene-Ditu ;

- Messieurs les Bourgmestres et Administrateurs de Territoires ;

- Messieurs les Chefs de Secteurs et de Chefferies ;

- Distingués invités, en vos titres et qualités respectifs.

- Très chers frères et sœurs ;

Je suis très honoré de vous recevoir en ce jour du lancement de la conférence pour le développement économique et social de la Province de LOMAMI.

Je suis surtout heureux d’accueillir, à cette occasion, les différentes sommités et notabilités, toutes les forces vives de la Province ainsi que tous les différents délégués et experts venus d’ailleurs.

Il vous souviendra que ce moment intervient après l’installation du Gouvernement provincial, ainsi que de la promesse faite, dans mon discours d’investiture, de convoquer rapidement le premier forum économique et social devant réunir toutes les filles et tous les fils de LOMAMI, en vue de réfléchir ensemble sur l’avenir de cette nouvelle Province.

« Il n’y a ni richesse, ni force que d’hommes », disait le philosophe et économiste français Jean Bodin, au 16ème siècle.

La présence nombreuse à cette manifestation des personnalités de divers horizons et de diverses couches de la population, constitue la première véritable richesse sur laquelle la Province de LOMAMI peut compter pour bâtir son avenir.

La tenue de la Conférence pour le Développement socio-économique de notre Chère Province de Lomami, est un événement historique qui traduit la ferme volonté du Gouvernement Provincial sous ma conduite de jeter les bases solides d’un développement intégral durable pour le présent et le futur.

C’est avec beaucoup de reconnaissance et de gratitude que je voudrais, au nom du Gouvernement Provincial, au nom de ceux des nôtres qui ont consacré leur temps pour organiser la manifestation de ce jour, au nom des populations de nos Communautés locales, autant qu’en mon nom personnel, souhaiter une chaleureuse bienvenue, saluer et remercier sincèrement toutes les personnalités ici présentes, d’avoir bien voulu répondre à l’invitation qui vous a été lancée.

Ainsi, je voudrais saisir cette occasion pour rendre mes hommages les plus déférents à Son Excellence Monsieur Joseph KABILA KABANGE, Président de la République, Chef de l’Etat, pour sa vision d’un Congo émergent et l’opportunité offerte à la Province de LOMAMI d’utiliser ses atouts et transformer ses potentialités pour son développement durable.

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs,

Nous sommes réunis ici à Kabinda en tant que membres d’une même communauté, mieux, d’une même et unique famille. Tous, tels que nous sommes dans cette salle, nous avons en effet la même histoire, et le même destin. En face, nous avons un seul ennemi, il s’agit de la pauvreté de notre population, du délabrement de notre tissu social et économique, comme l’avait si bien souligné le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Joseph KABILA KABANGE, à la dernière Conférence des Gouverneurs de Province à Lubumbashi que notre pays fait face à quatre défis majeurs parmi lesquels le développement économique et la réduction de la Pauvreté.

Les défis à relever par la Province sont certes nombreux, mais non insurmontables. Ce forum représente à mes yeux un « centre d’excellence » pour pouvoir échanger sur des idées nouvelles et innovantes dans les différents secteurs d’activités inscrits dans l’agenda de cette conférence, ayant pour thème : « Ensemble, bâtissons LOMAMI ».

En véritables bâtisseurs d’avenir, je rêve comme vous d’ailleurs, de voir la LOMAMI figurer parmi les Provinces locomotives de la République Démocratique du Congo.

J’attends donc des participants à cette conférence, qu’ils ne puissent ménager aucun effort pour formuler des recommandations pertinentes et réalistes, susceptibles de profiler les grandes lignes du Budget provincial. Mais également, qu’ils puissent proposer des stratégies pour leur mise en œuvre, en vue d’un développement inclusif.

A mon entendement, ce forum est une grande rencontre de réflexion, d’échanges et de définition des stratégies des filles et fils de Lomami qui mutualisent leurs idées et se permettent de rêver du devenir harmonieux de la population du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest de la Province.

Ainsi, à titre de rappel, qu’il vous souvienne que notre Province de Lomami a une superficie de 56 678 Km2, sa population est estimée à près de 7.000.000 d’habitants. Elle est subdivisée en 5 Territoires, 16 Secteurs, 5 Chefferies, 2 Villes, 7 Communes urbaines, 236 groupements et 2 425 Villages.

Ses composantes ethniques sont :

- Les Songie et les Luba-Lubangule, dans les Territoires de Kabinda, Lubao et la ville de Kabinda ;

- Les Kanyok, les Luba Kasaï et les Luba Shankadi, en Territoires de Luilu et Ngandajika ;

- Les Kete et les Luba Kasaï, en Territoire de Kamiji ;

- Les In Kanintshin, en Territoire de Luilu.

Par ailleurs et comme vous le savez bien, notre Province présente un potentiel agro-pastoral considérable. Elle dispose de nombreuses zones agro-écologiques allant de Lubao à l’extrême sud du Territoire de Luilu. Sa flore variée et verdoyante constituée de grandes savanes traversées par d’importants réseaux hydrographiques, ses vastes terres en majorité argilo-sablonneuses, favorables à toutes les cultures vivrières de base et son climat favorable, classent notre Lomami parmi les grands bassins agricoles de la République Démocratique du Congo. Ce qui justifie la présence du Centre de Recherches Agronomiques de Ngandajika et d’un autre Centre de Recherche, de Sélection et d’Amélioration des Ruminants et Porcins à Luputa, chef-lieu du Territoire de Luilu.

Dans le domaine minier, des gisements sont identifiés à divers endroits : le diamant, l’or, le coltan, la cassitérite, le cuivre, la malachite, le fer, le manganèse, le calcaire, le marbre et une roche de ciment.

Du point de vue énergétique, notre Province dispose de 13 Chutes pour l’érection des barrages hydroélectriques. En outre, elle jouit d’un grand ensoleillement pendant toute l’année, ce qui constitue un atout pour les centrales photovoltaïques à travers les Territoires et villes de notre espace. A ceci s’ajoutent les possibilités pour les centrales éoliennes.

S’agissant de voies de communication, la position géographique de Lomami dans le carré du centre de notre Pays lui donne un avantage d’avoir un réseau routier transversal et un chemin de fer avec des ouvertures réelles sur toutes les provinces voisines.

Ainsi, le réseau des routes d’intérêt national totalise 459Km. Celui des routes d’intérêt provincial totalise 1453Km et celui des routes de desserte agricole est de 3.486km. Sur l’ensemble de ces réseaux se trouvent placés 45 ponts et 14 bacs.

A ce niveau, il convient de signaler que notre Province est traversée par la fibre optique en même temps qu’elle est couverte par les entreprises de communication cellulaire : Orange-Tigo, Vodacom, et Airtel qui lui permettent d’entrer facilement dans l’univers de Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC).

Malgré l’existence de ces potentialités, la population de Lomami vit en grande partie dans l’insécurité alimentaire et la pauvreté, avec un revenu moyen inférieur à 200$ U.S/an/ménage. Son enclavement multiplie et renforce d’énormes défis à relever, notamment :

- La production agricole à augmenter pour satisfaire les besoins alimentaires des populations et améliorer les revenus des paysans ;

- Les infrastructures socio-économiques de base à construire : routes, ponts et bacs, écoles, hôpitaux et centres de santé, bâtiments administratifs et autres édifices publics;

- L’eau et l’énergie électrique à produire et à rendre disponible pour l’industrie et la consommation domestique ;

- L’industrie de transformation à développer et à fructifier au profit des populations ;

- La formation de l’élite de la Province et le renforcement des capacités en faveur des administratifs, de la femme et des jeunes ;

- Le chômage à résorber, et j’en passe.

Le Chantier est incontestablement immense avec d’énormes défis mais pas impossibles à relever.

A cet effet, je tiens à rappeler ici les principaux objectifs poursuivis par le programme d’action du Gouvernement Provincial, à savoir :

- L’instauration de l’autorité de l’Etat et de la sécurité ;

-La construction et la modernisation des infrastructures de base ;

-L’amélioration des conditions de vie des populations de tous les territoires ;

 La formation de l’élite de LOMAMI et la constitution d’une base de données de son intelligentsia.

En vue de mieux atteindre ces objectifs ultimes, la conférence devra :

- Premièrement, établir sans complaisance, un état des lieux de l’existant à tous les niveaux et dans tous les secteurs de la Province ;

- Deuxièmement, définir des axes stratégiques pertinents pour bâtir la Province sur une base durable.

- Troisièmement, proposer un plan pluriannuel de développement ;

- Enfin, proposer un chronogramme des actions prioritaires à mener à court, moyen et long termes.

Distingués invités, Mesdames et Messieurs,

Ces objectifs exigent de chacun de nous un engagement individuel et collectif à transformer les contraintes et défis de notre Province en opportunités. Un appel à capitaliser ces atouts et potentialités, avec méthode, intelligence et sagesse, en vue de créer les conditions du développement socio-économique de la Province et du plein épanouissement des filles et fils de notre terroir. Comme je ne cesse de dire souvent : « Ensemble bâtissons Lomami »

La rencontre de ces 3 jours va établir un consensus minimal entre filles et fils de Lomami sur ce qu’il faut entreprendre, ce qu’il faut éviter et comment s’y prendre pour l’émergence de notre chère Province. L’apport de nos sœurs et frères qui ne sont pas physiquement avec nous ici à Kabinda est indispensable ; pendant et après la conférence via les nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Cette dynamique ne produira les effets escomptés que si nous nous inscrivons dans un encrage intelligent et stratégique au sein de la nation congolaise, par rapport à ses institutions et ses dirigeants. Mais aussi et surtout si nous nous employons à vivre en harmonie entre nous-mêmes et avec les provinces sœurs de notre voisinage immédiat.

Je ne peux terminer mon propos sans souhaiter un agréable séjour à KABINDA, Chef-lieu de LOMAMI, à vous tous et un excellent travail à chaque conférencier.

Ainsi, je déclare ouverts les travaux de la Conférence pour le Développement Economique et Social de la Province de LOMAMI.

Que vive la République Démocratique du Congo ;

Que vive la Province de Lomami ;

Que vive la Conférence pour le Développement socio-économique de Lomami ;

Que Dieu bénisse notre chère Province;

Je vous remercie.

LE GOUVERNEUR DE PROVINCE

Patrice KAMANDA TSHIBANGU MUTEBA





DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE GOUVERNEUR DE LA PROVINCE DE LOMAMI A L’OCCASION DE LA CLOTURE OFFICIELLE DE LA CONFERENCE POUR LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL DE LA PROVINCE.

KABINDA, LE 27 OCTOMBRE 2016.

- Honorable Président de l’Assemblée Provinciale de Lomami ;

- Honorable Député national ;

- Monsieur le Vice-gouverneur de Province ;

- Honorables Députés Membres du Bureau ;

- Honorables Députés Provinciaux ;

- Madame et Messieurs les Ministres Provinciaux ;

- Monsieur l’Inspecteur Principal de la Territoriale ;

- Messieurs les Membres du Comité Provincial de Sécurité ;

- Messieurs les Membres du Cabinet du Gouverneur de Province ;

- Monseigneur l’Evêque du Diocèse de Kabinda ;

- Monsieur le Maire de Mwene-Ditu ;

- Messieurs les Bourgmestres et Administrateurs de Territoires ;

- Messieurs les Chefs de Secteurs et de Chefferies ;

- Distingués invités, en vos titres et qualités respectifs.

- Très chers frères et sœurs ;

Après trois jours d’intenses travaux, nous voici arrivés au bout des présentes assises, consacrées à la Conférence pour le développement Economique et Social de notre chère Province.

Au moment où je m’apprête à clôturer ces travaux, je me permets, au nom du Gouvernement Provincial et au mien propre, de vous dire toute mon appréciation quant au déroulement des activités dans l’approche méthodologique, les libellés des sous-thèmes, la qualité des intervenants et leur lucidité dans les exposés. A ceci, s’ajoute la participation très active de chacun de vous dans les travaux en commissions. Vous avez abattu un travail de haute facture intellectuelle.

Toute la population de Lomami, regroupée autour de son Gouvernement Provincial, me charge-t-elle de vous féliciter et vous exprimer nos sincères remerciements quant à ce.

Dans mon discours d’ouverture de ces travaux, j’ai rappelé à votre attention que le seul ennemi que nous avons à combattre c’est la pauvreté de notre population et le délabrement de notre tissus économique et social. Devant ce tableau, partant des états de lieux de l’existant, il était impérieux de définir les axes stratégiques pertinentes et proposer un chronogramme des actions prioritaires à mener à court, moyen et long terme qui peuvent nous aider à étoffer notre budget provincial.

Comme travail des pionniers bâtisseurs d’avenir, j’ai spécialement attiré notre attention sur la responsabilité historique qui nous incombe de relancer véritablement le développement de notre Province de Lomami en vue de son émergence d’ici à l’horizon 2030. L’objet poursuivi par notre forum rencontre parfaitement bien la vision politique du Chef de l’Etat, Président de la République Son Excellence Monsieur Joseph KABILA KABANGE, telle qu’elle a été déclinée dans le thème principal de la conférence des Gouverneurs de Provinces au mois de juin dernier à Lubumbashi, à savoir «la consolidation de la décentralisation pour un Congo émergent : Quel type de leadership provincial? ».

A ce sujet, les états des lieux que nous avons dressés dans les différentes commissions ont permis de nous faire une idée exacte de l’ampleur de la tâche qui nous attend.

C’est du haut de cette tribune que je voudrais souligner, chers frères et sœurs de Lomami que la responsabilité du développement de notre Province reste l’affaire de tous.

Raison pour laquelle j’invite les différentes couches de notre population ainsi que nos frères et sœurs de la diaspora interne et externe dans la mise en œuvre de la vision du développement dégagée des différentes recommandations.

Pour terminer, voici de manière synthétique les principales recommandations des commissions :

1. L’accélération du processus d’adoption des édits d’application de la décentralisation notamment l’édit budgétaire, l’édit relatif aux finances publiques, l’édit relatif au plan provincial de développement, l’édit d’aménagement de la province, etc. ;

2. L’intensification de la vulgarisation des lois de la décentralisation en s’appuyant sur les structures universitaires de la province afin de permettre l’appropriation du processus de la décentralisation par tous (cadres de la territoriale, acteurs de la société civile et la population locale) ;

3. La réalisation des états des lieux dans le domaine de l’accès à l’eau biocompatible, dans le domaine de l’habitat, de l’accès à l’électricité, de l’EPSP et l’ESU et culturel pour permettre à la Province d’avoir des données à partir desquelles le développement peut être mesuré ;

4. La création, l’encouragement et l’extension des mutuelles de santé sur l’ensemble de la Province afin de permettre la réduction des barrières financières, l’accès des populations les plus démunies aux soins et l’amélioration de la qualité de ceux-ci ;

5. L’appropriation par tous de la devise : « ensemble bâtissons Lomami » et la renforcer au moyen des proverbes émis dans toutes les langues locales ;

6. Le respect de la diversité culturelle et linguistique comme moteur de développement et non obstacle à celui-ci ;

7. La réhabilitation des routes de desserte agricole, des fermes de l’Etat et des privés, ainsi que les aérodromes qui existent. L’intensification des cultures pérennes, et disponibilité de l’énergie ;

8. La construction des barrages hydro-électriques, des aéroports, ponts et bacs dans les pools de développement suivants : Lubao, Luilu, Ngandajika, Kabinda ;

9. Que le Gouvernement Provincial, s’active dans la politique de jumelage des villes et communes de notre espace avec des villes et communes des pays étrangers ouverts à cela ; renforcer le partenariat avec les organismes internationaux disposés pour cette coopération ;

10. Encadrer, encourager et sécuriser les paysans agriculteurs et les fermiers planteurs.

Ces recommandations ne produiront les résultats attendus que si nous nous employons à vivre en harmonie entre nous-mêmes.

Par ces travaux, l’ambition du Gouvernement Provincial est de hisser notre Province au peloton des provinces modèles de notre Pays. Et pour y parvenir, nous devons rompre avec les vieilles habitudes du passé.

Aussi, c’est dans le souci de trouver un large consensus sur les axes prioritaires de notre devenir que ce forum a eu lieu, autant qu’il consolide l’harmonie, la cohésion et la concorde provinciale.

C’est dans ce climat de sérénité et d’espoir renouvelé que je déclare clos les travaux de la conférence pour le développement économique et social de notre Province, avec mon souhait de bon retour à nos frères et sœurs venus de loin, dans l’espoir de nous retrouver prochainement.

Que vive la République Démocratique du Congo ;

Que vive la Province de Lomami ;

Que vive notre conférence économique et sociale ;

Que Dieu bénisse notre chère Province ;

Je vous remercie.

LE GOUVERNEUR DE PROVINCE

Patrice KAMANDA TSHIBANGU MUTEBA


LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top