0
Liens commerciaux



L’Honorable Clément Kanku a donné de la voix au sujet de l’actualité brûlante de l’heure en RD-Congo. Au cours d’une communication qu’il a réalisée au siège du Mouvement pour le Renouveau (MR), parti politique dont il est le Président, il propose une conciliation des vues entre les résolutions issues du dialogue de la Cité de l’Union africaine sous la facilitation de Kodjo ainsi que celles du conclave du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement. Car, après avoir établi un tableau comparatif, il en ressort que les deux documents reflètent plus de convergence que de divergence. Pour cela, il annonce que le MR et Alliés sont en train de mettre en œuvre une Dynamique en vue de préserver le Pacte Républicain obtenu à Sun City. Objectif ? Préserver la paix en vue d’aboutir à une alternance démocratique, telle que voulue par le peuple.

L’élu de la circonscription électorale de Dibaya rappelle que son plan de sortie de crise a prévu de mettre aux prises le Rassemblement et les participants au dialogue de la Cité de l’Union Africaine. Par ailleurs, il prévoit que les Evêques et la MONUSCO puissent travailler en collaboration pour concilier ces deux points de vue. ‘‘Aujourd’hui que la CENCO fait ce travail, semble-t-il, sur recommandation du Chef de l’Etat, nous nous en réjouissons davantage, puisque notre crainte était que les amis qui ont participé au forum de l’Union Africain n’acceptent plus un autre dialogue pouvant débattre de ce qui a été fait’’, dit-il. Car, selon lui, c’est le peuple qui importe plus. D’autant plus que l’étude comparative de deux groupes, c’est-à-dire, le camp du Rassemblement et l’accord issu du dialogue de Kodjo indique qu’il existe plus de points des convergences que des divergences. Raison pour laquelle, il demande à toutes les tendances, en privilégiant le peuple congolais, de mettre un peu d’eau dans leur vin, dans le but de préserver le Pacte Républicain que tous ont signé à Sun City, pour préserver la paix, la sécurité et offrir au peuple congolais l’alternance démocratique.

L’idée ici, c’est de mettre, autour d’une table, les acteurs de la Cité de l’UA et du Rassemblement avec comme objectif, trouver un consensus sur la voix de sortie par rapport à l’impasse. D’autant plus que pour lui, le processus électoral se trouve actuellement dans une impasse. D’ailleurs, au niveau du MR et Alliés, il se met en place une Dynamique pour préserver le pacte Républicain. Et dans ladite structure, il lance un appel pressant à toute personne qui aspire à voir la RDC réaliser le rêve du Congo de demain, c’est-à-dire, un pays démocratique où l’alternance se passe sans problème, avec le Droit de l’Homme et le délai constitutionnel respecté, à se joindre à eux. ‘’Le plus important, ce que les congolais se parlent’’, insiste-t-il.

A l’en croire, les délégués de l’UA ont fait un travail dont le MR a pris acte, estimant que toute œuvre humaine est perfectible. Car, il est difficile de croire que l’accord issu de cette rencontre soit parfait, surtout qu’il y est décelé beaucoup de zones d’ombres, d’incohérences, mais, qui peuvent être renforcées sur le plan application ou donner des éléments susceptibles de mettre en œuvre suffisamment des garde-fous. Ainsi, tout le monde pourra-t-il se sentir en confiance. Ce qui veut dire que ces intelligences soient activées en vue de présenter aux congolais une voie du salut. Selon lui, on ne peut pas croire que les congolais soit incapable de trouver une solution pour l’impasse, et n’attendre que cela vienne de l’extérieur.

Parti avant-gardiste, le MR a sensibilisé les partenaires aussi bien nationaux qu’internationaux, et écrit pratiquement à tous les leaders des grands Groupes politiques en RDC. Et, mardi dernier, c’était le tour de la Représentation de l’UA qui a soutenu la désignation d’Edem Kodjo. A cette occasion, il leur a été signalé que la question de récusation du facilitateur ayant fait en sorte que le Rassemblement boycotte le dialogue appartient dorénavant au passé. Actuellement, cette question ne se pose plus puisqu’il s’agit d’une autre phase que certains qualifient un dialogue inclusif répondant aux attentes du peuple congolais. ‘’Nous ne sommes pas loin de trouver un compromis parce que les deux résolutions sont tout à fait conciliables. Regardez ce qui se dit. A part la terminologie, mais dans l’esprit, les gens ont dit la même chose en fonction de circonstance et de la situation de l’heure’’, précise-t-il.

Il estime que le peuple attend trouver une solution de la part des acteurs politiques et non laisser les évènements les guider. Pour cela, il faut plutôt précéder les évènements, en amenant, chacun, une petite touche particulière. Même les participants de la Cité de l’UA étaient d’accord là-dessus pour avoir accepté que d’autres adhèrent à l’accord en enrichissant. Car, ce qui a été fait au Rassemblement peut également être réaménagé. Et, quand il sera question de mettre les deux points ensemble, le pacte républicain sera sauvé. Sinon, le pays ira droit vers un mur qui ne profitera à personne.

Il faut signaler que le plan de sortie de crise à confronter les deux thèses du Rassemblement et des délégués au dialogue de l’UA pour trouver un consensus. Raison pour laquelle, il a sollicité l’implication de la MONUSCO, ainsi que la recherche dans la sagesse africaine, entre autres, Sassou et surtout insisté sur la participation des organisations nationales telles que la CENCO. En définitive, le MR a fait ce travail avec les partenaires internationaux et congolais pour offrir aux congolais la possibilité de se choisir ses dirigeants dans des meilleures conditions, entre autres, la paix acquise chèrement à la suite du pacte républicain de Sun City.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top