Liens commerciaux

0
Quand le vendredi dernier au stade des Martyrs, le Football Club Renaissance du Congo s’est imposé sur la formation de Veti Club de Matadi dans le cadre de l’actuel championnat de la Ligue nationale de football, la famille des Vert-blanc-orange de la capitale était aux anges.

Le 3-0 de la partie venait d’enlever de la tête de l’équipe du tandem Pascal Mukuna-Antoine Musanganya les souillures du match nul vierge lui imposé deux jours plus tôt dans la même arène par l’Association sportive Ndombe de Bandundu. Mais, la communauté des « Nés de nouveau » était plus que divisée sur l’entraîneur de l’équipe.3.

Certains avaient encensé le coach Daouda Lopemba qui avait dirigé ce match au cours duquel l’équipe avait montré des dispositions offensives très remarquées dès la première période. Une option qui lui avait permis d’ouvrir le score déjà à partir de la première période. Pour cette partie de l’opinion du team, cette tactique constitue le véritable esprit de cette formation.

C’est par ce style qu’en deux saisons seulement d’existence, elle était parvenue à s’imposer d’abord au championnat de l’Entente provinciale de football de Kinshasa, puis à la Coupe du Congo de la discipline. Ce style qui a fait ses preuves dans l’évolution de l’équipe a justement été délaissé par la direction technique nouvelle.

Eric Tshibasu qui a pris le groupe avec sa qualification au championnat de la Division I lui a insufflée une autre philosophie. Celle d’observer, en première période le jeu de l’adversaire. Pour réagir par la suite en deuxième période en profitant des faiblesses constatées chez le vis-à-vis.

La tactique a fait ses preuves devant tous les grands de la capitale. L’Association sportive V.Club a failli y perdre sa peau, les Faucons du Daring Club Motema Pembe leurs plumes. L’Amicale sportive Dragons-Bilima a été prise au piège.

Mais, pas les Bandundois de Ndombe. Le fait que ce distributeur patenté de points dans la zone ouest ait gagné son unique point de la saison (jusqu’ici) sur le dos des Imaniens de Renaissance n’a pas joué en faveur de l’entraîneur belgo-congolais.

Le jeune technicien a été violenté au sortir du match par une bonne partie de supporters de son propre club. Attitude qu’il n’a apparemment pas appréciée. Puisqu’ il n’a pas été sur le banc lors du match Renaissance du Congo contre Veti Club. Ses détracteurs n’ont point apprécié cette absence.

N’empêche que d’autres dans la foule orange n’ont pas tiré sur le coach Tshibasu. Ils lui ont reconnu le mérite d’avoir justement, par son système, tenu la dragée haute aux vieux dinosaures du ballon rond de la capitale.

En plus, sous la conduite du coach Eric, Renaissance du Congo n’a encaissé aucune défaite. Elle est la seule équipe de la zone à avoir ce statut à ce jour.

Eric Tshibasu pas du tout content, des supporters maintenant opposés sur sa manière de coacher l’équipe, que sera désormais l’état des relations entre l’entraîneur et le club ?
JC Lomboto
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top