Liens commerciaux

0
Tweet par ci, tweet par là contre le nouveau Premier ministre Samy Badibanga, le ministre sortant chargé des relations avec le Parlement Tryphon Kin-Kiey Mulumba ne chôme pas du tout. Il passe le clair de son temps à brocarder le choix du président Kabila à la primature.
Il est le seul cardinal de la Majorité présidentielle à contester ouvertement le choix du président Kabila. Le fondateur de « Kabila Désir » se fait passer désormais pour le relais de Kamitatu Etsu. Ils sont objectivement dans le même camp. Curieux pour le leader du PA de remettre en cause le choix de la personne dont il a vanté les qualités exceptionnelles au point de justifier la révision constitutionnelle. Désormais, il défie clairement son mentor. Juste après la nomination de Samy Badibanga à la tête du gouvernement, l’ex ministre des PT-NTIC s’est empressé à donner des leçons de droit sur la nationalité, pour couler l’ancien chef du groupe parlementaire Udps et alliés. Le ministre sortant des relations avec le parlement a conseillé au successeur de Matata de renoncer à sa nationalité belge avant son investiture à l’Assemblée nationale. Sacré KKM! Comme si lui-même a une éthique! Aussitôt dit, sa prise de parole publique a enflammé la toile, la copie de son passeport rwandais a été brandie. «Un rwandais peut-il donner des leçons à un congolais?», s’interroge un internaute?

Aujourd’hui, ses connexions avec Kamitatu pour descendre Samy sont patentes. En désespoir de cause, parce que vraisemblablement il ne sera pas reconduit dans le futur gouvernement, le «roitelet» de Masi croit peut-être que ses odieux chantages intimideront Samy Badibanga. Kin Kiey Mulumba a tout faux. Le poids politique de son parti, très symbolique avec un seul député à l’Assemblée nationale, l’éjecte très loin du gouvernement. « Il ne sera pas repris dans le gouvernement Badibanga lui qui n’a qu’un siège. En plus, c’est son fils qu’il a remplacé à l’Assemblée nationale. Une gestion clanique du parti. Vous comprenez vous même, que c’est triste devant de tels personnages politiques prêts à bourlinguer partout pour leurs intérêts mesquins », a déploré un cadre de la MP. L’auteur du slogan « Totondi yo Nanu te » ouvre un front où il est perdant d’avance. « Malheur pour un homme qui use de la flatterie pour se hisser au sommet de l’État », s’indigne un de ses collègues membres du gouvernement sortant. Au regard des réalités actuelles, Kin Kiey Mulumba quittera le gouvernement. Ses chantages ne serviront à rien. Le chien aboie la caravane passe.

Zabulon Kafubu
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top