0
Liens commerciaux



Le long débat sur la tenue du dialogue politique en RDC a occulté bien d’autres questions non moins importantes. Telle la question sur les programmes de candidats aux prochaines joutes électorales. Car, le risque pour le pays et les électeurs est de revivre la situation des scrutins passés où, pendant la campagne électorale, presque tous les postulants à la Magistrature Suprême s’étaient simplement contentés d’égrener des slogans, en lieu et place de projets de société. Pour remédier à tous ces agrégats, Dr Donat Mupapa a présenté un livre programmatique intitulé ‘’ la Renaissance d’un grand Congo’’. L’évènement s’est déroulé dans la salle de Cinéma de l’Hôtel le Marignan, situé à quelques encablures des Champs-Elysées, en présence de plusieurs journalistes congolais et internationaux de la France. Il s’agit d’un document de 215 pages dans lesquelles il coule ses vœux les plus ardents, qui consistent à faire réaliser au peuple son rêve, celui de faire de la RDC un pays plus beau qu’avant.

Dr Donat Mupapa est formel. Pour se déclarer candidat à la Présidentielle, il faut respecter les électeurs congolais et honorer la démocratie, en s’inspirant d’hommes politiques des pays africains aux démocraties installées, comme le Sénégal, Bénin, Burkina Faso ou le Kenya.

Candidat à la prochaine présidentielle, Dr Donat Mupapa dispose d’un programme politique et économique qu’il a présenté, sous forme de livre, le 30 juin 2016, à Paris.

Parlant de son livre-programme de 215 pages, il a indiqué que, le sous-titre, « Pour ré enchanter le rêve congolais », donne au lecteur le ton sur l’ambition de l’auteur, en ce qui concerne spécialement l’avenir du Congo pour lequel il a décidé de concourir pour le fauteuil présidentiel. ‘’Si j’obtiens le choix de la majorité des électeurs congolais, plus qu’à sa reconstruction, c’est plutôt à sa renaissance que j’aspire conduire le Congo, afin que devienne réalité le vieux rêve qui a nourri les nuits de nos Pères de l’indépendance, celui d’un Congo plus beau qu’avant’’, promet Donat Mupapa. Pour cela, il envisage ériger une autre nation arc-en-ciel en Afrique.

Présentation du livre

Publié par les Editions Dagan en France, l’ouvrage comporte quatre parties. Entre autres, un avant-propos, une courte biographie, la vision et l’engagement du candidat, ainsi que son programme de cinq ans.
Dans l’avant-propos, l’auteur épingle, pêle-mêle, la situation de délabrement accentué de toutes les infrastructures du pays, le désespoir d’une jeunesse congolaise désemparée et sans perspectives, la misère croissante et le déshonneur considérable de l’Etat et du citoyen congolais. Il l’a dit, pour justifier sa lourde décision de mettre une parenthèse à sa profession de médecin urgentiste en France, et devenir un «acteur politique majeur de premier plan au cours des cinq prochaines années, au sommet de l’Etat». Il y révèle, aussi, de manière claire, son ambition de bâtir le pays avec toutes les compétences nationales dont les valeurs morales et républicaines seront des critères fondamentaux ou une exigence première pour postuler à des fonctions importantes, mais peu importe l’origine de chaque personne. Cela, entendu que pour le Dr Mupapa, les vœux du pays devraient être de devenir une autre nation arc-en-ciel sur le continent africain, comme l’a fait en Afrique du sud Nelson Mandela, son modèle.

Concernant le vaste chantier de reconstruction du pays, il met en exergue la coopération régionale et internationale.

La partie biographie du livre dévoile la fibre humaine et humaniste de l’auteur, dont le regard envers le prochain et la volonté de sauver les vies humaines sont chevillés au corps depuis toujours, même au péril de sa vie. C’est, d’ailleurs, ce qui lui a valu le surnom de «Dr Ebola» de la part de la population de Kikwit, dans l’ex Province du Bandundu, qui le remercia pour une assistance remarquable lors de la meurtrière épidémie de la fièvre hémorragique d’Ebola, en 1995. Aussi, figure-t-il, les activités associatives du médecin, menées en dehors de ses heures à l’hôpital.
Dans la partie « Vision et engagement », le candidat décrit d’abord la voie empruntée par le pays, depuis plus de cinquante ans comme étant celle d’un cauchemar et de tragédie. Il alerte sur les

menaces qu’il qualifie de djihadistes, qui guettent, si aucun vrai programme sécuritaire et d’union nationale n’est élaboré et mis en place. En plus, formule-t-il sa démarche comme conclusion d’une analyse profonde qui lui permet de fournir un projet crédible visant la pacification et la sécurisation du territoire national, la libre entreprise dans un cadre et un climat d’affaires sûr et favorable ainsi que la redistribution des revenus de manière équitable. Ce qui est un projet à la hauteur des défis et aux dimensions du pays conçu autour de neuf axes. A cet effet, le programme proprement dit se décline en priorités, et le gouvernement chargé de le mettre en œuvre, tout au long du quinquennat, dès les premiers jours, ne pourra pas favoriser un pan au détriment d’un autre.
Pour ce faire, il a passé au peigne fin la restauration des valeurs civiques et morales jusqu’au financement du projet, en passant par la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, le rétablissement de l’autorité de l’Etat, de la paix, de la sécurité et de l’union de la nation, la construction des infrastructures ou la professionnalisation de la diplomatie.

En définitive, l’intérêt de ce livre porte sur les nombreuses mesures concrètes d’application qui concluent chaque axe du projet ainsi que leur financement contenu dans la dernière partie. C’est un budget d’environ 200 milliards de Dollars Américains, dont la moitié proviendrait d’un emprunt international, que le candidat prévoit pour financer son projet de «la Renaissance du Grand Congo».
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top