Liens commerciaux

0
C’est le tout dernier discours de Matata Ponyo à la Primature. Il a choisi de prodiguer des conseils utiles à son successeur Samy Badibanga, désigné Premier Ministre, au lendemain de l’Accord politique du 18 octobre pour éviter que la RDC ne retombe dans la violence et l’instabilité. Sans le citer nommément, Matata Ponyo invite le nouveau Premier Ministre, y compris tous les dirigeants, à être à la hauteur pour éviter de tomber dans le cercle vicieux du perpétuel recommencement.

«Notre pays est confronté à un ralentissement économique mondial et à une chute des cours mondiaux des matières premières, l’heure n’est pas au relâchement, ni à la satisfaction », conseille le sortant au nouvel entrant. Il nous faut, ajoute-t-il, une réelle discipline collective dans la durée, de sorte que ce qui a pu être fait, soit préservé pour constituer la pierre angulaire des efforts menés sur le chemin de développement.

Ce qui a été fait

Le Programme  d’Action du Gouvernement de 2012 à 2016 s’est articulé autour de six principaux objectifs stratégiques. Primo, la poursuite et la finalisation des réformes institutionnelles en vue de renforcer l’efficacité de l’Etat. Secundo, la consolidation de la stabilité macro-économique, l’accélération de la croissance et la création des emplois. Tertio, la poursuite de la construction et la modernisation des infrastructures de base. Quarto, l’amélioration du cadre de vie et des conditions sociales de la population. Quinto, le renforcement du capital humain et la transformation de la société congolaise en un vivier de la nouvelle citoyenneté. Enfin, le renforcement de la diplomatie et la coopération au développement.

Dans son discours-bilan, Matata Ponyo affirme avoir atteint la plupart de ces objectifs. De 2012 à 2015, dit-il, les résultats économiques sont impressionnants. Le géant Congo s’est réveillé pour se classer parmi les 10 économies les plus dynamiques au monde. La RDC est arrivée 5ème parmi les pays dont le PIB par habitant a le plus progressé au monde depuis 2010, avec une avancée de 20%.  Des routes ont été construites. Le secteur agricole a été révolutionné avec la création des parcs agroindustriels, cas de Bukanga Lonzo. Les agents et fonctionnaires de l’Etat sont payés régulièrement. D’où, la paix sociale au sein de l’Administration publique qui n’a pas connu de grève depuis près de cinq ans.

Ce qui attend Samy Badibanga

Les efforts consentis par Matata préparent l’avenir du pays. Samy Badibanga qui arrive, doit renforcer l’Etat dans ses missions régaliennes. Il doit, aussi, améliorer la compétitivité de l’économie avec l’émergence d’une nouvelle génération de dirigeants, d’entrepreneurs, de cadres d’employés performants, au service d’un peuple et d’une Nation. Samy Badibanga aura, également, à travailler pour l’émergence d’une classe moyenne indispensable pour sortir la majorité de la population de la pauvreté. Si Matata a eu le mérite de généraliser la bancarisation de la paie des fonctionnaires, les salaires étant payés régulièrement et à échéance due, le nouveau Premier Ministre devra passer à l’étape suivante. Celle de la rationalisation des primes pour une amélioration de la politique salariale au sein de la fonction publique. Ces tâches d’une gestion rationnelle de l’Etat, viennent s’ajouter à la mission principale confiée à Samy Badibanga, celle de conduire le peuple congolais aux élections. Ce faisant, il doit rechercher et privilégier la cohésion nationale.

Le tête-à-tête Kabila-Badibanga

C’est une rencontre qui a tout l’air d’un signe annonciateur de la formation prochaine  du Gouvernement de Transition. Le Président Kabila et le Premier Ministre Samy Badibanga ont eu, hier mardi 22 novembre, leur première séance de travail au Palais de la Nation. De quoi pouvait-il bien s’agir, si ce n’est de définir les grands axes du Gouvernement d’Union nationale à venir ? Qui prend quoi et pourquoi ? La Majorité Présidentielle s’est mise très vite au travail. Les ténors de la famille politique présidentielle se sont, dans la foulée, réunis à la Cité de l’Union Africaine pour arrondir les angles. La liste de candidats Ministres de la Majorité Présidentielle serait, a-t-on appris, fin prête. Pour le reste, les transactions sont toujours en cours.

Le soutien des USA

D’après un communiqué du Département d’Etat américain, les prochaines semaines seront essentielles pour déterminer si la RDC poursuit sa marche sur la voie de principes démocratiques et de compromis ou risque de retourner à la violence et à la l’instabilité. Dans ce contexte, la récente nomination de Samy Badibanga au poste de Premier Ministre est considérée par les USA comme une réelle opportunité pour renforcer la confiance de toutes les parties prenantes et pour s’acquitter de la responsabilité de respecter et  protéger les droits fondamentaux des Congolais. Les USA soutiennent la démarche de la CENCO allant dans le sens de rechercher un large consensus au-delà de l’Accord politique du 18 octobre. Les uns et les autres sont invités à faire des concessions. Les USA font appel, ici, au sens de responsabilité du Rassemblement et de ceux qui ont pris part au Dialogue, à travailler ensemble autour de la CENCO, pour une issue pacifique avant le 19 décembre 2016.

La Pros.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top