Liens commerciaux

0

Le gouvernement provincial de Kinshasa réaffirme sa mesure d’interdiction des manifestations publiques à caractère politique et recommande au Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement de «surseoir» à son meeting populaire prévu pour samedi 5 novembre à Kinshasa.

Dans un communiqué lu vendredi soir sur la télévision nationale par sa porte-parole, Thérèse Olenga, l’exécutif provincial estime que le Rassemblement n’est pas capable d’éviter des débordements éventuels:

«Relevant le fait que les organisateurs ne donnent aucune garantie quant à leur capacité de conduire, sans débordements, une manifestation sur la place publique […], le gouvernement provincial de Kinshasa réitère les termes du communiqué diffusé par ailleurs le 31 octobre 2016 et invite donc les organisateurs à surseoir à l’organisation de l’activité prévue ce samedi 5 novembre 2016.»

Ce document interdisait, jusqu’à nouvel ordre, l’organisation des manifestations publiques à caractère politique dans la capitale congolaise. La mesure faisait suite aux émeutes sanglantes qui ont occasionné les 19 et 20 septembre dernier des dizaines de morts, selon les Nations unies.

«En date du 19 septembre 2016, l’opposition politique a organisé une marche dûment autorisée par le gouverneur de la ville suivant un point de rassemblement, un itinéraire et un point de chute», a rappelé Thérèse Olenga.

Malheureusement, a-t-elle poursuivi, au lieu d’être pacifique, cette manifestation s’est transformée - avant même l’heure indiquée- en un «mouvement insurrectionnel».

Conformément à cette position des autorités de la ville, la police a déjà prévenu qu’elle empêcherait tout attroupement ce samedi.

Dans une interview accordée vendredi à Radio Okapi, le secrétaire général de l’UDPS, Jean-Marc Kabund, a réaffirmé de son côté que ce meeting se tiendrait conformément à l’article 26 de la constitution qui consacre la liberté d’expression, d’opinion et des manifestations à toute organisation citoyenne ou politique.

C’est dans ce climat que le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en RDC, Maman Sambo Sidikou, a lancé un appel à «tous les Congolais, notamment les organisateurs de ce meeting et leurs militants ainsi qu’aux forces de l’ordre de la ville de Kinshasa censées encadrer cet évènement [à] faire preuve de retenue et de responsabilité.»
radiookapi.net
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top