Liens commerciaux

0
Le chef d’agence de Bunia de l’Office congolais pour le contrôle(OCC) Freddy Nguomoja sera bientôt interpelé devant l’organe délibérant provincial de l’Ituri après que l’auteur de la question orale et débat sur la prolifération en Ituri des boissons à forte dose d’alcool, l’honorable Pierre Claver Bedidjo s’est dit non satisfait de la réplique du chef d’agence de l’OCC face à cette problématique,a constaté le week-end dernier l’ACP.
Abordé à ce sujet, Pierre Claver Bedidjo a justifié la transformation de sa question orale et débat à une interpellation conformément à l’article 165 du règlement intérieur de son institution suite à une insuffisance de la compréhension de sa question raison pour la quelle a-t-il dit lui et ses collègues ont jugé opportun de convoquer encore une fois le responsable de l’OCC pour venir approfondir cette question qui intéresse au plus haut point la population.
Pour lui, il ressort de la réplique de l’OCC que son expertise ne se limite qu’à neuf(9) de ces produits prohibés à la consommation alors que sur le marché il existe une cinquantaine de ces produits avant d’interpeller la presse de l’Ituri à faire montre de l’éthique et de déontologie par rapport aux publicités que certaines chaines de radios et télévisions passent sur leurs antennes non seulement au mépris de la moralité mais également à la responsabilité sociale de la presse qui ne doit pas exposer la jeunesse avec le matraquage médiatique pour louer ces produits prohibés aux vertus et contenus douteux.
L’edit portant fixation de nomenclatures des impôts, droits, taxe jugé recevable
Le projet d’édit provincial portant fixation de la nomenclature des impôts,droits,taxes et redevances a été jugé recevable par l’organe délibérant provincial de l’Ituri moyennant certains amendements à l’issue de la relique du ministre provincial de Finances Emmanuel Ubukandi aux questions lui posées précédemment par les différents groupes parlementaires.
Dans leurs interventions, la majorité de députés tout en saluant l’initiative du ministre et les efforts fournis ont proposé un véritable travail de fond au niveau du terrain afin que les 900 actes contenus dans le présent édit soient justifiés par rapport au coût de la vie de population et à la conjoncture actuelle afin que cet édit ne puisse pas créer une multiplicité de taxes au risque d’asphyxier la population.
L’honorable Emmanuel Ubukandi a reconnu certaines imperfections contenues dans cet édit étant une œuvre humaine qui est faillible tout en rassurant les élus provinciaux que son ministère reste ouvert pour travailler ensemble avec la commission ECOFIN de la première institution provinciale pour le toilettage de cet édit pour pouvoir mettre en place un produit susceptible d’être consommable par la population a-t-il ajouté0. ACP/Zng/May
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top