Liens commerciaux

0
Les résidences privées de Charles et Christian Mwando ont été attaquées à coup des pierres samedi 19 novembre à Lubumbashi par un groupe de jeunes non identifiés, dénonce Christian Mwando. Père et fils, les Mwando sont tous deux députés nationaux et leaders de l’Union nationale des démocrates fédéralistes (UNADEF), parti membre du Rassemblement de forces politiques et sociales acquises au changement. Des véhicules ont été endommagés et des vitres de deux residences cassées.




Christian Mwando accuse des jeunes qui seraient encadrés, d’après lui, par certains éléments de la police nationale : "Il y avait des pierres qui étaient lancées. Il y avait un groupe (d’assaillants) qui étaient ici (à la maison) et il y avait deux (véhicules 4x4) de la police…"






Il dit avoir alerté les autorités de la police, qui ont dépêché des policiers sur place. Ces derniers ont fait usage de bombes lacrymogènes pour disperser les assaillants. "Après avoir fui ici, ces gens-là sont partis à la résidence de mon père -le président du G7- Charles Mwando. Là, ils ont pu entrer dans la maison. Ils ont saccagé l’intérieur et les véhicules. Et ils sont partis en promettant de revenir", a poursuivi Christian Mwando, précisant qu’un policier qui était dans le groupe a été arrêté.
La police dit avoir été informée par un coup de fil du député Mwando. En réaction, elle a dépêché sur le lieu des éléments qui ont réussi à rétablir l’ordre. Mais, les partisans de Christian Mwando, qui ont été informés du saccage de la résidence de leur leader, sont descendus sur le lieu pour s’en prendre à tout ce qui bougeait, a indiqué le porte-parole de la PNC, colonel Pierrot Mwanamputu, depuis Kinshasa.


Le porte-parole de la PNC identifie les assaillants comme des "partisans de l’autre aile de l’UNADEF" R O
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top