Liens commerciaux

0
L’ONG Centre d'étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l'homme (CEPADHO) appelle l’Etat congolais à dissuader l’enrôlement des jeunes dans les milices au Nord-Kivu.

«Il faudrait que les autorités politico-administratives et la société civile arrivent à sensibiliser la population pour que les jeunes ne s’enrôlent pas dans les mouvements politico-mystico-religieux», a déclaré jeudi 24 novembre le président de cette organisation, Nicaise Kibel Bel Oka.

Il a également demandé à la justice militaire de punir les membres des groupes armés pour décourager ceux qui voudraient se lancer dans cette « entreprise criminelle ».

«Il faudrait que la justice soit réellement responsable. Je ne parle pas de l’indépendance [de la justice] mais de la responsabilité de la justice pour mettre la main sur ceux qui recrutent les jeunes et qui procèdent à cette scarification des jeunes», a poursuivi Nicaise Kibel Bel Oka.







Le président du CEPADHO a préconisé, par ailleurs, la sensibilisation de la population pour qu’elle comprenne que le recrutement dans les milices constitue «une aventure qui ne mène nulle part».

Il a dit redouter que ces milices se transforment en rébellion qui pourrait déstabiliser le Nord-Kivu.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top