Liens commerciaux

0

Invité par les Commissions des intellectuels et de la communication sociale de la Paroisse St Augustin de Lemba à restituer les travaux du Dialogue, Jean-Marie Ntantu-Mey a convié ses compatriotes à adhérer à l’accord politique qui a sanctionné ce forum, le 18 octobre dernier. Jean-Marie Ntantu-Mey justifie son appel à soutenir les résolutions du forum de la Cité de l’Union africaine par les enjeux à venir et surtout par souci de préserver la paix.

« Le dialogue a effectivement eu lieu. Des résolutions y ont été produites dont la date de la tenue des élections et le couplage des élections présidentielle- législatives nationales et provinciales et, si possible, les locales ainsi que la durée de la période de transition. Il a été convenu que le Premier ministre de la transition viendrait de l’Opposition. Ce qui a été fait », a expliqué JM-Ntantu-Mey à l’assistance. L’orateur a assuré que « les imperfections qui y sont contenues peuvent être progressivement décelées et corrigées. »

REFLEXION RESPONSABLE
Avec le franc parler qu’on lui reconnait, Ntantu-Mey a, au passage, relevé certaines faiblesses dans le chef de l’Opposition et de la Société civile à ce dialogue qui lui ont paru peu aguerries et moins structurées que la Majorité présidentielle où a régné une certaine cohérence dans la façon de faire.
S’exprimant sur l’action menée par les Evêques de la Conférence Episcopale Nationale du Congo, CENCO, pour amener le Rassemblement à trouver un point d’ancrage avec leurs compatriotes qui étaient à la Cité de l’UA, Ntantu-Mey convie les pères spirituels à des actes qui les crédibiliseraient davantage. Il estime que le fossé qui se creuse entre eux et les autres confessions religieuses n’est pas de nature à sécuriser le peuple de Dieu, principalement les chrétiens catholiques qui se retrouvent à la fois au Rassemblement, à l’Opposition, à la Majorité présidentielle et à la Société civile multipolaire.
A l’occasion, JM Ntantu-Mey a expliqué à l’auditoire les différentes péripéties qui ont conduit à la convocation de ce dialogue par le président de la République, Joseph Kabila. C’est, à l’en croire, le contentieux électoral qui en constituait le principal enjeu. Aussi, afin de lever toutes les incertitudes autour de l’organisation des élections de 2016, les Congolais de l’Opposition, de la Majorité, de la Société civile devraient se retrouver pour une réflexion responsable et des pistes de solution adéquates qui éviteraient la contestation et les violences comme ce fut le cas lors des élections de 2006 et de 2011.

HOMME DE TOUS LES FORUMS DEPUIS 90
La direction de la commission des intellectuels et celle de la communication sociale de la paroisse Saint Augustin de Lemba ont tenu à faire partager au grand nombre de membres de leurs commissions la quintessence des travaux du dialogue national inclusif qui ont eu à la Cité de l’Union Africaine et dont les résolutions connaissent déjà leur début d’application. Le recours à JM Ntantu-Mey n’est pas un hasard. L’homme fait partie des intellectuels de la paroisse St Augustin. Ce n’est pas tout. Ntantu-Mey a été aussi président de la commission des intellectuels de cette paroisse. Le cursus du conférencier, présenté par le modérateur du jour, a rajouté à la confiance et à la crédibilité du débat d’autant plus qu’il a été découvert que le conférencier a eu le privilège de participer à tous les forums du genre qui se sont organisés en RD Congo depuis les années 90, plus particulièrement à partir de la Conférence nationale souveraine.
La rencontre de la paroisse St Augustin a réuni plusieurs personnalités dont le député national Athigo Lofimbo.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top