Liens commerciaux

0

Le Député National Steve Mbikayi, en sa double casquette de Porte-parole de la Nouvelle Classe Politique et Sociale ‘’NCPS’’/Opposition nationaliste et président du Parti Travailliste crie à un faux débat ou une distraction en ce qui concerne le dossier de la nationalité de Samy Badibanga, soulevé, il y a quelques jours, par l’honorable Olivier Kamitatu. Il l’a exprimé à travers une déclaration politique, rendue public, le mercredi 23 novembre 2016. Cette rencontre a tout aussi permis à scruter toutes les réactions consécutives à la nomination de Samy Badibanga au poste de Premier ministre. Il faut rappeler que cette nomination entre dans le cadre de la matérialisation de l’Accord politique issu du dernier dialogue national tenu à la cité de l’Union Africaine. Concernant le dossier de la nationalité de Badibanga, Steve Mbikayi renvoie Kamitatu à la lecture de l’article 10 de la Constitution, sachant que la question de double nationalité avait été débattue en son temps à l’Assemblée nationale. Pour Steve Mbikayi, Olivier Kamitatu aurait mieux fait de soulever encore ce problème au niveau de l’Assemblée nationale pour un débat impersonnel au lieu d’en faire un problème personnel. Dans la même déclaration, il a lancé un appel à l’unisson autour du nouveau premier Ministre.

Ci-dessous, l’intégralité de sa déclaration politique.

NOUVELLE CLASSE POLITIQUE ET SOCIALE

OPPOSITION NATIONALISTE

DECLARATION POLITIQUE

Les partis politiques et associations membres de la Nouvelle Classe Politique et Sociale, ‘’NCPS’’/Opposition Nationaliste se sont réunis ce mercredi 23 novembre 2016, en vue d’analyser les réactions consécutives à la nomination de Monsieur Samy BADIBANGA en qualité de Premier ministre par le Président de la République.

La NCPS constate que suite à cette nomination, plusieurs réactions positives ont été enregistrées tant à Kinshasa que dans les autres provinces du pays. Ces réactions prouvent qu’en nommant Samy BADIBANGA, le Chef de l’Etat a opéré le meilleur choix. Nous l’en félicitons.

Le choix de Monsieur BADIBANGA est judicieux et tient compte du contexte politique actuel dans notre pays. Le Premier ministre actuel est aux yeux de la NCPS la personne synthèse pouvant faciliter la concorde nationale. Il vient du groupe parlementaire UDPS et alliés qui est le plus grand groupe parlementaire de l’opposition à l’Assemblée nationale.

Proche de certains leaders du Rassemblement, il est en bonne intelligence avec tous les courants politiques de l’opposition au dialogue.

Il entretient des relations non conflictuelles avec la Majorité présidentielle. La NCPS souhaite que ces atouts lui permettent de jouer au rapprochement de toutes les familles politiques en vue de mettre sur pied un gouvernement représentatif de toutes les forces politiques de notre pays qui sont disposées à apporter leurs contributions pour l’organisation des élections véritablement démocratiques, pacifiques, transparentes et libres.

DE L’ORGANISATION DE L’OPPOSITION PRO DIALOGUE

En dépit de l’existence de centaines de partis politiques en RDC, la NCPS constate qu’il se dégage actuellement trois grandes composantes dans notre pays. Il y a la Majorité présidentielle, l’Opposition qui était au dialogue et le Rassemblement de l’opposition. La MP et le Rassemblement étant structurés, la NCPS plaide pour que la famille politique de l’opposition au dialogue se structure et s’organise autour du Premier ministre BADIBANGA pour soutenir son action et se ranger en ordre de bataille pour faire face aux joutes électorales qui pointent à l’horizon. Le tempérament et les responsabilités actuelles du Premier ministre BADIBANGA lui permettent de fédérer l’opposition qui était au dialogue et faire le contrepoids par rapport aux autres composantes.

A ce sujet, la NCPS souhaite que la reconstruction de la composante soit une priorité après la formation du gouvernement d’union nationale.

DE LA NATIONALITE DU PREMIER MINISTRE BADIBANGA

Des réactions consécutives à la nomination de Monsieur Samy BADIBANGA, il y a celle concernant sa nationalité Belge. La NCPS constate que cette question a été soulevée par l’Honorable Olivier KAMITATU. Sachant que la question de double nationalité a été débattue à l’Assemblée nationale et qu’un moratoire a été décrété en rapport avec l’article 10 de notre Constitution, député de son état Honorable KAMITATU aurait mieux fait de soulever encore ce problème à l’Assemblée nationale pour un débat impersonnel au lieu d’en faire un problème personnel dans la mesure où lui-même député congolais, détiendrait aussi une nationalité Belge. Revenir sur ce dossier est une boite à pandores qui remettait en cause même les lois votées au Parlement avec la participation des députés et sénateurs détenteurs des nationalités étrangères.

L’article 10 de notre Constitution parle de la nationalité congolaise qui est une et exclusive.

Cet article est une disposition dormante, inopérante. Est inopérant, quelque chose qui ne fonctionne pas, ne pourra pas se dérouler comme prévu ou que ses effets attendus n’auront pas les résultats escomptés par rapport aux espoirs qui pouvaient être placés au départ. Cette disposition de notre Constitution est inactive depuis son adoption parce qu’elle est dépassée par la réalité.

Quand une disposition légale ou constitutionnelle est dormante, elle fait objet d’un compromis de la classe politique autrement dit convention constitutionnelle qui dans beaucoup de cas n’est pas écrit. Ça se passe come cela même dans les vieilles démocraties. Dans le cas qui nous concerne, le moratoire décrété par la classe politique à l’Assemblée nationale est une convention constitutionnelle qui n’avait jamais été dénoncé dans un moment non suspect. Aux vues de ce qui précède, mettre sur la table le dossier de la nationalité de Samy BADIBANGA est un faux débat, une distraction!

Fait à Kinshasa, le 23/11/2016

Porte-parole

Steve MBIKAYI
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top