0
Liens commerciaux

Près d'une dizaine de mouvements citoyens et regroupements de jeunes opposants ont annoncé mardi à Kinshasa le lancement ce samedi 26 novembre d'une campagne dénommée « Bye bye Kabila » pour inviter le président de la République démocratique du Congo à quitter son poste à la fin de son mandat le 19 décembre. Le gouverneur appelle la plateforme à surseoir à cette initiative et la jeunesse du PPRD, le parti au pouvoir, appelle les mouvements citoyens Lucha et Filimbi à débattre.


Le gouverneur de la province appelle la plateforme « Bye bye Kabila » à surseoir à son activité de sensibilisation prévue pour ce samedi. « Bye bye Kabila », c’est cette plateforme qui regroupe les mouvements citoyens, la jeunesse du Rassemblement et du MLC, unis pour sensibiliser la population à certains articles de la Constitution et notamment relatifs à la durée et au nombre de mandats du chef de l’Etat. L’objectif, c’est, selon cette plateforme, de permettre à Joseph Kabila de partir en douceur le 19 décembre prochain.



Or dans l’entourage du président, on parle d’une action qui serait dans la logique de la déstabilisation puisque, dit une source proche de la présidence, l’accord politique signé entre la majorité et une partie de l’opposition, ainsi qu’un arrêt de la Cour constitutionnelle, prévoit son maintien au pouvoir au-delà de cette date.



Vendredi, on a appris qu’un militant de Filimbi avait été arrêté à Kinshasa, d’autres se disent menacés. Malgré tout, la plateforme « Bye bye Kabila » persiste et signe. Alors que la jeunesse du Parti du peuple pour la reconstruction et le développement (PPRD, parti au pouvoir) se prépare elle aussi ce samedi à annoncer des actions dans le cadre d’une campagne baptisée « Les élections d’abord ». Son président Patrick Nkanga appelle Lucha et Filimbi à débattre.



« Les gens de la Lucha, de Filimbi ne sont pas nos ennemis, nous pouvons échanger. Il y a une problématique électorale qu'ils ne veulent apparemment pas accepter parce qu'il y a des résolutions qui ont été trouvées. On dit : au lieu que chacun campe sur ses positions, étant donné que nous estimons à la Ligue des jeunes du PPRD que nous ne sommes pas des extrémistes, on se dit que peut-être suite à un débat citoyen, républicain, il se pourrait que nous et nos amis de la Lucha, de Filimbi, et bien d'autres, nous puissions nous comprendre par rapport à la donne actuelle, plutôt que d'aller dans des incantations, des élucubrations qui n'ont pas de fondement sérieux », a déclaré à RFI Patrick Nkanga.



« Une entente que nous estimons assez irréaliste »

Pour Patrick Nkanga, ce débat devrait se tenir « devant les citoyens, entre jeunes. Parce que, ce qu'il y a de plus important pour nous tous, c'est le Congo. L'entente de nos amis de la Lucha et de Filimbi est une entente que nous estimons assez irréaliste et qui n'a comme seul but que de nous amener vers un schéma chaotique. Nous leurs disons : écoutez, au lieu que nous allions dans une confrontation inutile physiquement, il est à même que nous trouvions une solution pacifique par le débat ».



Mais quelle garantie peut-on attendre pour ce débat, alors que certains se disent pourchassés et qu'il y a eu des arrestations ? « Il ne faudrait pas que nous allions dans des positions alarmistes, répond le président de la Ligue des jeunes du PPRD. Nous avons fait des débats sur la RDC avec le président de la Ligue des jeunes du Rassemblement, il en est sorti indemne. Ça, c'est faire de la surenchère ».             

Source : Rfi.fr
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top