0
Liens commerciaux



*Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication, CSAC en sigle, appelle les médias aux valeurs humaines et surtout à la culture de la paix, de la démocratie, en vue de l’excellence. Cette recommandation a été faite à l’issue de la 55ème session ordinaire du 20 octobre dernier tenue par l’autorité de régulation des médias. Considérant les rapports du Centre de Monitoring des Médias Congolais portant sur les prestations des professionnels des médias, les acteurs sociaux et politiques à travers les médias faisant état du manque de sens de responsabilité des présentateurs des émissions et des auteurs des articles, ainsi que de la propension des certains invités à la radio et à la télévision à l’injure facile, à la diabolisation politique, à l’apologie de la violence et à des incitations diverses, le CSAC a appelé les médias à veiller sur la production des émissions et des articles des journaux respectueux des valeurs humaines pour la diffusion de la culture de la paix, de la démocratie en vue de la promotion de l’excellence. Il est par la même occasion demandé aux Directeurs des programmes, Directeurs d’informations et Directeurs des publications de s’interdire de diffuser des émissions ou de publier les articles empreints d’injures, de diabolisation, de l’apologie de la violence et d’incitations diverses. Ci-dessous, l’intégralité de la recommandation du CSAC.

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communauté

AUTORITE DE REGULATION DES MEDIAS

Assemblée plénière

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUPERIEUR DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA COMMUNICATION N°CSAC/AP/007/2016 DU 20 OCTOBRE 2016 RELATIVE AUX PRESTATIONS DES PROFESSIONNELS DES MEDIAS ET DES ACTEURS SOCIAUX ET POLITIQUES A TRAVERS LES MEDIAS

L’ASSEMBLEE PLENIERE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA COMMUNICATION, siégeant en sa 55ème session ordinaire du 20 octobre 2016 à Kinshasa, Capitale de la République Démocratique du Congo.

Vu la Constitution de la République Démocratique du Congo du 18 février 2006, telle que modifié à ce jour par la loi n°11/002 du 20 janvier 2011 portant révision de la Constitution de la République Démocratique du Congo, spécialement les articles 23, 24 et 212 ;

Vu la loi Organique n°11/001 du 10 janvier 2011 portant composition, attributions et fonctionnement du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication, notamment ses articles 6, 9 points 5, 8, 12 et 13 ainsi que l’article 23 ;

Vu le Règlement Intérieur du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication, spécialement en son article 84 ;

Vu la Loi n°96-002 du 22 juin 1996 fixant les modalités d’exercice de la liberté de la presse, spécialement les articles 8, 9 et 10 ;

Considérant les rapports du Centre de Monitoring des Médias Congolais portant sur les prestations des professionnels des médias, les acteurs sociaux et politiques à travers les médias faisant état du manque de sens de responsabilité des présentateurs des émissions et des autres des articles, ainsi que de la propension des certains invités à la radio et à la télévision à l’injure facile, à la diabolisation politique, à l’apologie de la violence et à des incitations diverses ;

L’assemblée Plénière, soucieuse de promouvoir par les médias la production des émissions et des articles des journaux respectueux des valeurs humaines par la diffusion de la culture de la paix, de la démocratie, en vue de la promotion de l’excellence ;

Vu la nécessité et l’urgence ;

Après débats et délibération,

RECOMMANDE

Aux Médias
De veiller à la production des émissions et des articles des journaux respectueux des valeurs humaines pour la diffusion de la culture de la paix, de la démocratie en vue de la promotion de l’excellence.
Aux Directeurs des programmes, Directeurs d’informations et Directeurs des publications :
De s’interdire de diffuser des émissions ou de publier les articles empreints d’injures, de diabolisation, de l’apologie de la violence et d’incitations diverses.
Aux professionnels des Médias
De s’obliger de recadrer opportunément les intervenants avant et pendant les émissions et de leur rappeler en permanence le strict respect des lois de la République et du Code de bonne conduite des Partis Politiques et les Professionnels des Médias.
Conformément à l’article 23 de la Loi Organique du Conseil, tous les médias assurent la publication ou la diffusion de la présente recommandation.

Fait à Kinshasa, le 25 octobre 2016

Pour l’Assemblée Plénière,

Le Président

Christophe Tito NDOMBI K.

Le Rapporteur

Chantal KANYIMBO MANYONGA

Ont siégé :

EKAMBO DUASENGE Jean-Chrétien : Membre
JUAKALI KAMBALE Octave : Membre
KANYIMBO MANYONGA Chantal : Membre
LUBOYA MVIDIE Célestin: Membre
MAYELA KINKELA Maguy : Membre
MUKAMBILWA BWAMI Primo : Membre
NDOMBI K. Christophe-Tito : ¨Président
NKOY NSASIES Alain : Vice-président
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top