Liens commerciaux

0
La plateforme “UNC et alliés” accepte d’accompagner le premier ministre Samy Badibanga dans l’application de l’accord du 18 octobre pour amener les pays jusqu’aux élections. Elle lui recommande également de tenir compte de la question de l’insécurité à l’Est de la RDC, plus particulièrement dans le grand nord.

“Avant d’aller voir le premier ministre qui a démarré les consultations aujourd’hui, nous avons tenu une grande réunion de la direction politique et nationale élargie à nos alliées. Nos alliées c’est 38 partis politiques. Après une discussion houleuse, je dois vous dire qu’il y a ceux qui étaient pour la participation au gouvernement et ceux qui étaient pour la non-participation. Nous avons voulu écouter les uns et les autres et finalement, ceux qui étaient contre ont évoqué comme raison principale la question de l’insécurité à l’Est de la RDC. Nous nous sommes dit que si nous allons voir le premier ministre, c’est pour lui dire que l’œuvre que nous avons-nous même produite c’est-à-dire, l’accord de la cité de l’Union Africaine du 18 Octobre, nous ne devons pas l’abandonner, nous devons l’appliquer, c’est la voie de la paix que nous avons choisi contre le chaos proposé par les autres. Aussi, nous allons voir le premier ministre en lui disant que nous participons mais en lui demandant d’avoir une attention particulière à la situation de l’Est du pays”,a expliqué Vital Kamerhe.
Le président de l’UNC dit avoir donné l’accord de sa plateforme pour sa participation au gouvernement, en demandant expressément au premier ministre de tenir compte des questions sécuritaires dans l’Est du pays.

“Nous avons dit au premier ministre que l’UNC et alliés acceptent de l’accompagner dans l’application de l’accord du 18 octobre pour amener les pays jusqu’aux élections, mais il doit tenir compte de la question de l’insécurité à l’Est de la RDC plus particulièrement dans le Grand Nord (Beni, Butembo, Lubero, Rushuru, Masisi…)”
A la question sécuritaire, la plateforme UNC et alliés a enjoint à Samy Badibanga de ne pas également négliger la question de la représentativité des femmes, des jeunes, ainsi que des mesures de décrispation politique et le respect des droits humains.

“Vous devez également tenir compte de la représentation de plus au moins 30% des femmes mais aussi des jeunes, il faut innover. Vous devez absolument, dans le cadre de l’application de notre accord, poursuivre les mesures de décrispation politique et le respect strict des droits humains. Et nous pensons que nous avons rencontré l’attention du premier ministre et s’il fait ce qu’il a promis, il risque d’apporter une innovation et réussir”, a conclu Vital Kamerhe.
Signalons que Vital Kamerhe ne participera personnellement pas au gouvernement.

Christine Tshibuyi


LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top