Liens commerciaux

0


Il reste convaincu que les résolutions du dialogue de la cité de l’UA sont perfectibles. Malgré cela, insiste-t-il sans cesse, ce document demeure jusqu’ici la voie privilégiée pour résoudre la crise en RDC. D’où, faut-il que toutes les forces politico-sociales du pays puissent y adhérer. Hier, mardi 8 novembre 2016, au Pullman Grand Hôtel, en marge d’une conférence du bureau de la facilitation, l’homme a livré quelques mots, à ce sujet, à la perche des journalistes. ‘’…Nous avons le souci de voir nos amis du Rassemblement se joindre à nous. Ils ne doivent pas toutefois adhérer à cet Accord comme des moutons. Ils peuvent y apporter une ou deux suggestions pour l’amélioration. Parce que aucune œuvre humaine n’est parfaite ‘’, a-t-il déclaré.

Depuis le lundi 31 octobre de l’année en cours, les princes de l’Eglise Catholique consultent la classe politique. Ils cherchent à trouver un compromis politique largement accepté par tous les acteurs majeurs de la scène politique. Ce dernier doit décrire le modus operandi ou vivendi devant décanter l’impasse politique du moment. Mais, la tâche est ardue même pour des hommes de Dieu. En effet, un compromis politique existe depuis le 18 octobre 2016. Malheureusement, il est remis en question par les formations politiques qui n’ont pas souscrit au forum qui l’a vu naître sous Edem Kodjo, un facilitateur récusé du reste. Toute une litanie de péchés est reprochée à ce compromis. Nonobstant, Vital Kamerhe soutient l’opinion selon laquelle cet Accord permettrait de résoudre la crise protéiforme en RDC. Selon son entendement, le chef de file de l’Opposition au dialogue générateur dudit Accord, pour le bien supérieur de toute la nation, il faudrait que les non-dialogueurs qui ont pignon sur rue dont le Rassemblement puissent adouber ce compromis politique du 18 octobre. Déjà, l’article 24 de ce texte prévoit la chose. Ainsi, la mission de bons offices offerte actuellement par la Conférence Episcopal Nationale du Congo –CENCO- paraît comme une chance inouïe. Marcel Utembi et ses paires vont-ils réussir ? ‘’Je ne suis pas porte-parole de la CENCO. Ce sont des serviteurs de Dieu et nous pensons qu’ils vont réussir. Et nous souhaitons qu’ils réussissent à 100% mais ce qu’il faut savoir c’est que l’inclusivité même outre méditerranée ou outre atlantique n’a jamais été à 100%. Il y a toujours ceux qui déclineront l’invitation‘’, répond Kamerhe à cette préoccupation. Par ailleurs, sur l’épineuse problématique du respect de l’Accord du dialogue, il s’assume en donnant sa perception. ‘’Le président a promis de le respecter. C’est ainsi qu’il a instruit la Cenco de rencontrer toutes les parties prenantes pour rapprocher les vues. Le Gouvernement devrait sortir après 21 jours, à compter à partir du 24 octobre», a soutenu le président national de l’Union pour la Nation Congolaise -UNC-.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top