Liens commerciaux
           

0
23 ans, la militante de la LUCHA, Gloria Sengha Panda est portée disparue depuis le 16 décembre 2016. Ni le mouvement citoyen ni sa famille ne sont au courant de l’endroit où elle se trouverait.

« D’après ses camarades de la LUCHA, elle serait dans un bureau de l’ANR. D’autres disent qu’elle serait séquestrée dans un bureau d’une autorité des services de sécurité. Nous sommes très inquiets. Nous avons même peur d’aller à l’ANR. On nous dit qu’on peut nous arrêter si on s’y rend, » dit Veronica Sengha, sa sœur.
Jeune diplômée en droit, Gloria Sengha n’a rejoint la LUCHA qu’il y a une année. Très engagée autant sur les réseaux sociaux que sur terrain, elle représentait l’aile la plus dynamique du mouvement citoyen à Kinshasa.

Troisième d’une fratrie de sept enfants, Gloria Sengha est également très remarquable tant dans sa famille qu’auprès de ses amis.

« Avec sa personnalité très affirmée, elle ne pouvait qu’être juriste. On l’a surnommée Jeanne d’arc. La voir dans ce mouvement n’est pas une surprise. Elle est forte, mais je m’inquiète quand-même pour elle. On ne sait jamais, » dit une de ses amies.
Inquiet, son père l’est également. Depuis samedi 24 décembre, il a quitté Mbuji-Mayi pour venir à la recherche de sa fille, mais il ne s’est pas par où commencer.

« Si elle a commis une infraction qu’on la transfère devant les cours et tribunaux. Je vais voir ma fille. Je vais la voir, mais je ne sais par où commencer ? A l’ANR ? » s’interroge-t-il au micro d’ACTUALITE.CD
D’après les informations d’ACTUALITE.CD, elle ne serait pas à la Police. Selon les mêmes sources, les recherches devraient se focaliser soit à l’ANR soit à la Demiap ou encore au Camp Tshatshi.

Patient LIGODI


LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top