Liens commerciaux
           

0
5 mois après avoir fui la République démocratique du Congo, la juge Chantal #Ramazani sort de son silence. Celle qui a condamné Moïse Katumbi Chapwe dans une affaire immobilière revient sur les pressions qu'elle affirme avoir subies.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top