Liens commerciaux

0
Le représentant du Secrétaire général de l’ONU en RDC lance un appel au calme et à la retenue,  la veille du 19 décembre date expiratoire du second mandat du président Joseph Kabila.
 » Les acteurs politiques congolais ont la responsabilité historique de parvenir à un consensus négocié sur la tenue des élections et sur la période transitoire devant y mener, dans le respect de la Constitution congolaise «  a déclaré dimanche  Maman Sambo  Sidikou cité dans un communiqué de la mission de l’ONU pour la stabilisation en RDC  (MONUSCO).
Dans sa déclaration,  le chef de la MONUSCO souligne la nécessité du respect par tous, des lois de la République ; la promotion et la protection des droits de l’Homme et des droits individuels et collectifs, y compris les dispositions constitutionnelles garantissant les libertés de manifestation, de réunions pacifiques et d’expression, dans un espace politique ouvert, conformément à la constitution de la RDC ; enchaîne  le communiqué dont une copie a été envoyée à Actualite.cd
Cette déclaration intervient après déploiement d’importants effectifs de la police et de l’armée dans plusieurs points chauds de Kinshasa.


La même  journée, l’Union européenne (UE) a pour sa part appelé les autorités congolaises à faire prévue « de la plus grande retenue » face aux manifestants et de garantir le respect des droits fondamentaux.
Pascal Mulegwa
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top