Liens commerciaux
           

0
John Mbaya Ntita, président national du Mouvement de réveil de la jeunesse congolaise et coordonnateur national des Forces centristes indépendantes de la République (FCIR), dit apporter le soutien de sa plateforme politique aux pourparlers de la  « dernière chance » qui se déroulent actuellement au Centre interdiocésain, sous la médiation de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco).

« Nous pensons qu’il faut laisser le temps au temps comme nous l’avions dit à l’époque. Nous étions les premiers à condamner les fameuses assises de la Cité de l’Union africaine étant donné qu’elles ne portaient pas le caractère inclusif.

Pour résoudre un problème politique, il faut associer tout le monde pour éviter des frustrations afin que les choses évoluent dans le bon sens », a dit John Mbaya dans une déclaration.

Lors du dialogue de la Cité de l’Union Africaine, les Forces Centristes étaient la première organisation politique du pays, selon son leader, à appeler le facilitateur Edem Kodjo à l’ordre, lui demandant de tendre la main à tout le monde, y compris au Rassemblement. Les Forces Centristes lancent un message de patriotisme aux participants du dialogue du centre interdiocésain.

Message d’interpellation

Pour les centristes, les délégués aux négociations directes MP-Rassemblement représentent les 80 millions des Congolais, pro-Kabila et pro-Tshisekedi. « Nos très chers frères et sœurs, mettez vraiment de côté vos sentiments politiques personnels et égoïstes.

Surpassez vos différentes couleurs politiques, regardez la misère et la souffrance de votre propre peuple, regardez comment les Congolais sont clochardisés et ne savent plus scolariser leurs enfants, considérez combien nos compatriotes meurent dans les différents centres hospitaliers par manque de moyens pour se payer les soins appropriés.

Chers compatriotes, que cela puisse vous interpeller, mettez de l’eau dans vos différents vins, et faites en sorte que le peuple puisse se retrouver dans les résolutions de ce véritable dialogue que les FCIR soutiennent de tout cœur », a lancé John Mbaya Ntita dans un message adressé aux participants du dialogue II.

Il espère que Dieu  fasse sa grâce  pour que les participants à ce forum puissent apporter de très bonnes résolutions devant résoudre la crise politique qui secoue le pays. En tant que centristes, même si le courant de John Mbaya Ntita ne participe pas à cette rencontre, ils apportent leur soutien sans faille aux bons offices de la Cenco.

Pour lui, les 30 participants issus des signataires de l’accord de la Cité de l’UA et les non signataires, Rassemblement et alliés, représentent valablement la nation congolaise, et espère que les résolutions qui y sortiront seront bénéfiques pour la République.

  « Nous ne pouvons pas chercher une chose et son contraire. La Cenco aujourd’hui n’à rien avoir avec la politique. Au contraire, c’est un arbre au milieu du village sur lequel tout le monde doit se greffer pour pouvoir commencer sur de nouvelles bases.

Nous avons vraiment foi en la Cenco. Et nous profitons de cette occasion pour féliciter et encourager la Cenco pour sa mission de bons offices. Le bonheur du pays en dépend », a–t-il notamment déclaré. Pour les FCIR, seules les élections libres, démocratiques, crédibles et apaisées les intéressent afin de se lancer dans la conquête du pouvoir.

Par Godé Kalonji
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top