Liens commerciaux

0

Le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et intégration régionale, Léonard SheOkitundu a indiqué que le travail de la diplomatie de la RDC sera entrepris pour convaincre les partenaires à la fois bilatéraux et multilatéraux sur gestion de l’Etat pendant la période préélectorale, à l’issue de la cérémonie de remise et reprise vendredi avec l’ancien ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Raymond Tshibanda.

" Nous sommes dans une période préélectorale qui consacre la gestion consensuelle de l’Etat avant les élections. C’est un contexte assez particulier et par conséquent le travail de notre diplomatie est une exigence qui va être lourde parce qu’il faudra convaincre nos partenaires à la fois bilatéraux et multilatéraux sur la manière dont nous allons gérer l’Etat dans une période préélectorale ", a indiqué en substance le chef de la diplomatie congolaise, avant de remercier le Chef de l’Etat pour la confiance placé en lui.
L’Etat a deux piliers importants pour son fonctionnement, à savoir la diplomatie et la défense nationale. Ces deux piliers sont complémentaires ; il faut veiller à leur équilibre, a soutenu Léonard SheOkitundu.
" Puisque la question diplomatique nous revient. Nous veillerons à ce que cet équilibre soit maintenu. C’est dans ce contexte que je viens d’occuper ce ministère des affaires étrangères. Il faudra rassurer nos partenaires bilatéraux et multilatéraux ", a-t-il ajouté.
Une commission pour examiner les revendications des grévistes
A une question sur la grève qui secoue le ministère des affaires Etrangères depuis plusieurs mois, le vice-Premier ministre a reconnu qu’effectivement il y a un problème au niveau de l’administration centrale, indiquant que cette question sera réglée prioritairement.
Ce qu’on va faire dans l’immédiat, sur instruction du Président de la République, est de mettre sur pied une petite commission qui va faire l’Etat des lieux de la situation. Les intéressés seront entendus à la fois, les responsables de l’Administration et aussi le personnel pour mieux appréhender la question et proposer des solutions.
Pour des rencontres avec les partenaires bilatéraux et multilatéraux de la RDC
A une question sur les sanctions internationales prises à l’endroit des officiels congolais, Léonard ShéOkitundu a répondu que lorsqu’il va régler le problème de l’administration, il prendra le bâton de pèlerin pour rencontrer les partenaires bilatéraux et multilatéraux de la RDC. Question de chercher à comprendre les raisons qui ont milité en faveur de toutes ces mesures.
Il a révélé, en outre, qu’avant d’être nommé au ministère ses Affaires étrangères, dans le cadre de la commission de relations extérieures du Sénat, il a pu effectuer certains déplacements auprès de ces pays et que certains éléments lui permettent de croire à des solutions.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top