Liens commerciaux

0
L’Assemblée nationale a adopté, lundi 26 décembre, le projet de loi portant ouverture des crédits provisoires pour la période allant du 1er au 31 janvier 2017. Ces crédits sont estimés à hauteur de 557,9 milliards de francs congolais (5 65 4 93 7 30, 4 USD).



En recettes comme en dépenses, ces crédits provisoires représentent le douzième du rectificatif budgétaire du 29 juin 2016 arrêté à 6 694 milliards FC (6 785 113 873, 85 USD).

Le ministre du Budget, Pierre Kangudia, a présenté ce projet de loi, conformément aux articles 31 et 83 de la loi des Finances Publiques.

Le Parlement est en session extraordinaire depuis le 17 décembre dernier. Cette session ira jusqu’au 15 janvier 2015 et devra entre autres examiner le projet de loi budgétaire de l’exercice 2017.
La session de septembre, essentiellement budgétaire, n’a pas examiné le projet de loi portant le budget de l’exercice 2017, suite à la démission du gouvernement Matata.








La loi des finances n’étant pas encore votée, le gouvernement Badibanga, investi il y a peu risque de ne pas avoir de budget pour travailler. D’où le recours aux crédits provisoires qui permettront aux membres de l’exécutif national de fonctionner pendant le mois de janvier 2017.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top