Liens commerciaux
           

0
Au moins 12 personnes ont été tuées par balle à Kinshasa suite aux heurts entre les forces de l’ordre et les manifestants ce mardi 20 décembre, selon des sources Onusiennes.

Les mêmes sources parlent d’au moins 20 personnes blessées toujours par balle et d’une cinquantaine d’interpellations parmi les civils.

Pour le contexte, la population en colère manifeste contre le maintien au pouvoir de Joseph Kabila arrivé lundi 19 décembre à la fin de son deuxième et dernier mandat à la tête du pays.

En début d’après-midi, pour sa première adresse à la nation et aux partenaires, le Premier ministre Sammy Badibanga, a notamment adressé un message aux forces de l’ordre.

Il a dit que le gouvernement prend des dispositions d’encadrement des forces de l’ordre afin que l’ordre public soit strictement respecté.

Dans une déclaration d’environs trois minutes, il a choisi ses mots :

 « Je les félicite pour leur travail de sécurisation des personnes et des biens. Je les exhorte à faire preuve  de discipline et de retenue dans l’exécution de leur mission. »



Pour rappel, le Conseil des droits de l’homme des Nations unies a placé la RDC depuis septembre sous surveillance en adoptant une résolution qui inscrit le pays au centre de son attention.

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top