Liens commerciaux

0

Dans son message du réveillon de Noël, le Cardinal Laurent MONSENGWO PASINYA s’est clairement attaqué au pouvoir de Kinshasa.
Il a invité, sans jamais le citer, le régime Kabila à respecter les principes démocratiques et à éviter de tuer son peuple.

« Il est révolu le temps où l’on cherchait à conserver le pouvoir par les armes en tuant son peuple, ces jeunes qui ne réclament que leurs droits de vivre un peu plus dignement , celui qui respecte la constitution n’a rien à craindre de la justice. Celui dont les droits sont bafoués se sent protégé par la même Constitution », a-t-il rappelé.
Entre le régime Kabila et les mouvements citoyens, Lucha et Filimbi notamment, Monsengwo a clairement choisi son camp.

Selon lui, il est plus facile de tuer que de ne pas tuer.
il est plus facile de céder à la violence que de résister à la force.
il est plus beau d’être artisan de la paix qu’artisan de la violence.
il n’y a pas de grandeur à manier les armes pour tuer les gens.

Laurent MONSENGWO fait savoir que le fait de prendre le pouvoir par les armes ne justifie pas qu’on ne puisse le quitter que par les armes.

Et de poursuivre, prenons garde, mes frères et soeurs, car, nous rendrons compte au Seigneur de la souffrance que nous imposons aux autres, en fermant nos yeux face à la misère de notre peuple.
<<prenons garde, mes frères et soeurs, car, celui qui tue par l’épée, péri par l’épée, dit Jésus>>, a-t-il déclaré

Joseph Kazadi
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
....
 
Top