Liens commerciaux

0

Enfin, on passe de la parole aux actes. Selon le ministre de la Justice et des Droits humains, Alexis Thambwe Mwamba, s’exprimant le vendredi 16 décembre, une commission composée de hauts magistrats statue, à partir de ce 19 décembre, sur les cas des personnalités devant bénéficier des mesures de décrispation politique. Il s’agit de la liste de 83 cas transmise par les Evêques au chef de l’Etat, Joseph Kabila.

" Des hauts magistrats vont commencer à siéger à partir de ce lundi 19 décembre, et les instructions qu’ils ont reçue sont de voir quels sont les cas pour lesquels le parquet peut décider un classement sans suite des poursuites, ou les cas des personnes qui sont arrêtées, qui peuvent être libérées, les cas pour lesquels ils peuvent proposer des libérations conditionnelles, les cas pour lesquels on peut solliciter la grâce présidentielle. Le président de la République a reçu et m’a transmis une liste des 83 cas qui lui a été remise par les évêques. Donc, nous allons de l’avant ", a confié le ministre de la Justice et des Droits humains, Alexis Thambwe Mwamba, lors de la suspension des négociations directes, vendredi 16 décembre, au Centre Interdiocésain de Kinshasa.
C’est en fait l’option levée par les membres de la commission " Décrispation ", de faire libérer les prisonniers politiques, les exilés ou ceux qui font l’objet des poursuites judiciaires. Figurent sur cette liste de plus de 80 personnes, que les prélats catholiques avaient remise au président Kabila, 7 cas emblématiques : Moïse Katumbi, Moïse Moni Della, Antipas Mbusa Nyamwisi, Roger Lumbala Eugène Diomi Ndongala, Jean-Claude Muyambo et Floribert Anzuluni.
" LE PAYS NE S’ARRETE PAS…"
A l’occasion, Alexis Thambwe Mwamba a indiqué qu’" après le 19 décembre 2016, le pays existe et nous continuerons à discuter. Rien ne se bloque, le pays ne s’arrête pas… ".
Négociateur pour le compte de la Majorité présidentielle (MP), le ministre de la Justice et des Droits humains se montre optimiste, précisant qu’il y a des avancées significatives dans les débats qu’ils ont eus au sein de différentes commissions. Thambwe Mwamba invite les Congolais " à faire confiance à la classe politique surtout qu’elle s’est mise d’accord pour organiser les élections crédibles, transparentes afin que le meilleur puisse gagner".
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top