Liens commerciaux
           

0
Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a requis huit ans de prison à l’encontre de Jean-Pierre Bemba jugé coupable pour avoir influencé « de manière corrompue » au moins quatorze témoins, présenté de fausses preuves et sollicité la déclaration de faux témoignages. Bemba, Aimé Kilolo et Jean-Jacques Mangenda (ses avocats), ainsi que Fidèle Babala (député MLC), et un témoin de la défense, Narcisse Arido, aurait versé de l’argent et donné des présents à des témoins en échange d’un faux témoignage devant la CPI.








Le bureau du procureur a par ailleurs requis la peine totale de huit ans d’emprisonnement à l’encontre de M. Kilolo, de sept ans contre M. Mangenda, trois ans contre M. Babala et cinq ans contre M. Arido, demandant également que chacun des cinq accusés soit condamné à une amende.







Bemba a été condamné en juin dernier à 18 ans de prison pour la vague de meurtres et de viols commis par les troupes du MLC, en Centrafrique entre octobre 2002 et mars 2003.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top