Liens commerciaux
           

0
En allant aux discussions sous la médiation de la CENCO, le Rassemblement doit se concentrer sur les références suivantes:
1. Le peuple congolais et le monde vous regardent. Prenez vos responsabilités devant Dieu, nos ancêtres et l'histoire pour réaliser la volonté du peuple.
N'ayez pas peur comme le dit si bien un proverbe congolais : "une personne morte n'a plus peur de  pourrir".
Car,  le destin du Congo libre et sécurisé, l'espoir et le changement se jouent maintenant.
Face à cette dictature sanguinaire et aveugle,  l'intransigeance est notre seul arme.
2. Kabila, la cause de cette crise, est un homme seul et cerné.  C'est un criminel récidiviste, sans coeur, sans raison, sans oreilles et sans sentiments. Il ne respecte pas des textes et sa parole. Il est à la fin de son mandat usurpé.  On ne peut plus lui faire confiance.
3. L'exigence du départ de Kabila ce 19 décembre 2016 par les precrits de la constitution,  le peuple congolais et la Communauté Internationale n'est pas négociable.
4. Les Congolais n'acceptent plus que le dialogue soit un forum de partage discrétionnaire des postes ou l'occasion de placer au pouvoir ou d'y reconduire des criminels, des pilleurs, des incompétents, des infiltrés étrangers....
N'est-il pas honteux et écoeurant de voir un Ruberwa qui est l'acteur principal de la guerre d'occupation rwandaise  et le pont du projet de la balkanisation du Congo, et donc responsable des millions des morts et des viols des Congolais et Congolaises sur la table des négociations, alors que les Congolais de la diaspora qui combattent pour la liberation du pays y sont absents? C'est ça le dialogue inclusif?
Dans ce dialogue extraordinaire ,  nous vous recommandons de se limiter à dégager les principes, les critères, le mode de fonctionnement de la période de 6 mois de transition politique et les profils des animateurs des institutions et organes de l'Etat, y compris ceux du nouveau CNI.
Les personnalités répondant aux critères prédéfinis doivent être désignés selon le quotas par les groupes politiques et associatifs actifs et représentatifs comme la diaspora et les différentes organisations du pays.
Il est compris que l'autorité organisatrice des élections est la vaie opposition congolaise qui aura sous sa responsabilité l'armée, la police, les services de renseignements et les entreprises publiques.
5. A propos du calendrier électoral, ne soyez pas manipulés par "des experts" de la CENI corrompus pour le glissement de Kabila.
Cependant, notez avec intérêt qu'un fils du pays, Geoges Alula Makita a construit un dossier complet, détaillé et jugé crédible par les meilleurs experts internationaux , démontrant la faisabilité des opérations électorales, étape par étape en moins de 6 mois,  c'est-à-dire que  les Congolais pourraient fêter le 30 juin 2017 avec le nouveau président et la nouvelle assemblée nationale.
Afin d'éviter l'amateurisme et la perte du temps, il serait sage que le Rassemblement entre directement en contact avec lui pour les amples informations.
La gravité de la situation du pays vous oblige à la rigueur intellectuelle, au patriotisme et à la responsabilité.
Vive la constitution!
Vive le Congo libre !
Vive le peuple victorieux

KAMANGA. Amitar
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top