Liens commerciaux
           

0
Le MLC et alliés ont annoncé ce mardi 13 décembre 2016 soir avoir quitté définitivement le Dialogue facilité  par la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO).



Dans une déclaration rendue publique par la Secrétaire générale du Mouvement de Libération du Congo Eve Bazaiba, le Front Pour la défense de la constitution a surtout évoqué le non-respect du quota qui devrait lui revenir (cinq délégués au départ).



 « Le Front fustige le comportement hégémonique du Rassemblement qui s’est permis avec l’aval de la CENCO, de s’attribuer le quota du Front et celui revenant à la société civile, » dit le communiqué signé par Eve Bazaiba, N°2 du MLC.
Cette plateforme estime également que ce Dialogue n’est pas la solution à la crise congolaise et mènera à la violation de la constitution.




« Par ailleurs au regard de la nature des commissions constituées, le Front attaché à sa vision d’un dialogue technique, se trouve plutôt en face d’un dialogue éminemment politique qui mènera à coup sûr à la violation de la constitution, » ajoute le document.

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top