Liens commerciaux

0
A l'issue de sa mission de bons offices, la conférence épiscopale nationale du Congo dit avoir constaté "beaucoup de points de convergence entre les parties prenantes" et appelle à des négociations directes entre acteurs politiques.

Les évêques relèvent que des divergences subsistent, ce qui nécessite des échanges directs entre acteurs sur différents points 


concept du respect de la constitution 
- calendrier et financement des élections et du CSAC 
- fonctionnement des institutions pendant la période de transition  
- mesure de descrispations politiques  
- mécanisme de suivi de l'accord politique  
- forme du compromis politique à trouver 

  
La CENCO appelle les acteurs à plus de responsabilité et de bonne volonté politique "pour éviter à notre pays de sombrer dans une situation incontrôlable".


"L'heure est grave", selon l'épiscopat.



LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top