Liens commerciaux

0
Joseph Olenghankoy, l’un des participants au dialogue facilité par la CENCO pour le compte de la plateforme Le Rassemblement a affirmé, mercredi 14 décembre qu’au dialogue, les acteurs politiques doivent trouver des solutions pacifiques et qui permettent au peuple de se retrouver.

Ce délégué du Rassemblement de l'opposition, non signataire de l'accord du 18 octobre et membre de la commission chargée de la gouvernance et des institutions, indique que leur commission interprète tous les articles qui touchent au président de la République.

«Hier comme aujourd’hui, nous sommes dans la profondeur du débat notamment l’interprétation de chaque article sur le président de la République. La vérité est la suivante : quel serait le statut du président après le 19 décembre ? Et là, il faut une solution politique. Une solution qui peut à la fois satisfaire la population et stabiliser les institutions pour que notre peuple se retrouve. Moi je crois qu’il faut une solution pacifique, une solution qui va amener la paix dans le pays. La solution sera trouvée parce qu’on est dans les discussions. On n’a pas encore atterri mais chaque camp est en train de développer son arsenal à la fois juridique et politique », affirme Joseph Olenghankoy.






Selon lui, les décisions qui seront prises doivent stabiliser le pays.

«Dans cette histoire, il faut que le peuple sorte victorieux, il faut que la paix revienne, il faut que nous stabilisions notre pays. Il faut une décision et une solution politique», précise le président des FONUS.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

ORAO TELECOM

 
Top