Liens commerciaux
           

0
Alors que les pourparlers qui ont réuni toutes les composantes politiques se poursuivent, certaines voix se lèvent pour réclamer l’arrêt des poursuites judiciaires et la libération des acteurs politiques dans le cadre de ce dialogue modéré par la CENCO. Tel est entre autres le cas de Georges Mawine, président de l’Observatoire national de la Jeunesse (une structure basée à Lubumbashi) qui appelle le gouvernement à mettre fin à des démêlés que Moïse Katumbi a avec la justice congolaise.

« À 10 jours de la fin du mandat du président de la république, je souhaite à ce que les politiques congolais arrive rapidement à transcender leurs divergences tout en cherchant d’abord à décrisper le climat politique. Donc nous exigeons d’abord la cessation des poursuites judiciaires fantaisistes contre l’honorable Moïse Katumbi, la libération des prisonniers politiques tels que Muyambo et Diomi Ndongala », déclare Georges Mawine.

Pour ce dernier, cette mesure fera bien avancer ces discussions directes qui ont pour but d’apaiser la tension politique afin d’épargner le pays du chaos.

Will Cleas Nlemvo


LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top