Liens commerciaux

0

C’est en grande pompe que le gouverneur de la ville de Kinshasa a lancé hier les travaux d’assainissement de la capitale. Sous les projecteurs des caméras. Faut-il s’en féliciter ? Faut-il remercier l’autorité urbaine ? Les Kinois peuvent légitimement se poser ces questions au regard des tonnes d’immondices qui débordent de décharges publiques. Au point d’envahir les principales artères de la capitale.
Sans doute que le nez du premier citoyen de la ville aurait été asphyxié par ces odeurs nauséabondes qui polluent l’environnement ! On pourrait bien le croire. Face aux médias du moins, on a vu un Kimbuta offensif, déterminé et optimiste retrousser les manches et donner le coup d’envoi des travaux dans une commune pilote. La mobilisation des matériels et bien d’autres équipements faisant foi.
Le Kinois lambda croirait de prime abord aux actions de grande envergure. Mais, l’opération n’étant pas la première du genre, le doute est permis. Il pourrait même être de rigueur. Le hic, c’est la pérennité des actions amorcées. Il ne faudrait pas que l’assainissement déclenché s’estompe à peine lancé !
A vrai dire, la guerre contre l’insalubrité ne devrait se réduire à une opération ponctuelle. Elle devrait plutôt être une tâche quotidienne, régulière, traditionnelle pour l’autorité urbaine. Autant que l’est la perception d’impôts et taxes qui souffre rarement de délestage.
Dubitatifs à raison, les Kinois prennent acte du réveil de leur Gouverneur.
Ils attendent donc à le juger sur pièce.
La rédaction

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

ORAO TELECOM

 
Top