Liens commerciaux
           

0
Selon une source proche de la Conférence épiscopale nationale du Congo(Cenco), le président Joseph Kabila aurait répondu aux évêques qui assurent les bons offices aux discussions directes entre les signataires de l’accord du 18 octobre et les non signataires, sa volonté de prendre des décisions en faveur de 5 personnalités politiques sur les 7 lui proposées.

Ainsi, selon des sources de ACTUALITE.CD, Jean-Claude Muyambo, Antipas Mbusa Nyamwisi, Roger Lumbala, Anzulumi Bembe et Moïse Monidela pourront être relaxés, au détriment de Katumbi et Diomi. Le sort de ces deux derniers, a-t-on appris, dépend de la seule commission judiciaire mise en place par la commission décrispation dont le rapport a été adopté par la plénière le vendredi 16 décembre 2016.

Le Rassemblement rejette déjà cette position.










C’est en principe ce samedi 17 décembre 2016, que les discussions directes menées par la Cenco doivent prendre fin, à quelques heures de la fin du deuxième et dernier mandat constitutionnel de Joseph Kabila.

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top