Liens commerciaux

0

L’évêque du diocèse catholique de Bunia (Ituri), Monseigneur Dieudonné Uringi invite les acteurs politiques à harmoniser leurs divergences autour de la CENCO pour faire assoir la paix et de cohésion sociale, préalables d’un développement durable.

Ce prélat catholique a fait son plaidoyer, dimanche 25 décembre, lors de la messe de Noël, célébrée dans l’enceinte de la prison centrale de Bunia.
Selon lui, un compromis politique autour de la CENCO favorisera le respect des droits de l’homme que doivent bénéficier notamment les détenus de cette maison carcérale.
"La CENCO est là pour offrir les bons offices afin que les Congolais puissent s’entendre, regarder dans la même direction, avoir les mêmes visées, les mêmes objectifs. C’est la paix, l’harmonie, la cohésion, le développement du Congo. Et donc, nous devons prier pour la CENCO afin que ces bons offices puissent aboutir", a souligné Monseigneur Dieudonné Uringi.
Il a également exhorté les détenus d’avoir la foi en Jésus-Christ qu’ils finiront par être libérés un jour.
L’évêque du diocèse catholique de Bunia s’est dit par ailleurs préoccupé par la promiscuité et les conditions hygiéniques très déplorables dans la prison centrale de Bunia qui héberge près de 1200 pensionnaires dont 34 femmes.
A l’occasion de la fête de Noël, les mamans catholiques ont apporté des vivres et non vivres aux détenus de la prison de Bunia.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top