Liens commerciaux

0


L’Assemblée nationale a voté lundi le projet de loi portant ouverture d’un crédit provisoire pour le mois de janvier 2017, sollicité par le gouvernement afin de lui permettre d’exécuter sa politique dans la période allant du 1er au 31 janvier 2017 en attendant le vote de la loi des finances du pouvoir central pour l’exercice 2017.




Ce crédit est constitué du douzième de l’enveloppe budgétaire de l’exercice écoulé, conformément à la Constitution du pays et prend en compte les différentes rubriques traditionnelles.




Le ministre d’Etat au Budget, M. Kangudia qui a présenté l’économie générale de ce projet de budget a expliqué le bienfondé et le caractère urgent de ce texte de loi pour assurer le fonctionnement des services publics de l’Etat en l’absence d’un budget définitif voté par le Parlement.




L’enveloppe budgétaire du pouvoir central de l’exercice 2016 était révisée à la baisse à 6 milliards de dollars américains suite aux pesanteurs économiques caractérisés par la hausse de prix des matières premières sur le marché international, rappelle-t-on.




Par ailleurs, au cours de la session budgétaire de septembre 2016 consacrée essentiellement à l’examen et au vote du budget de l’Etat de l’exercice 2017, évalué à 4 milliards de dollars US le gouvernement n’a pas pu présenter le projet de loi suite à sa démission en novembre 2016.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

ORAO TELECOM

 
Top