Liens commerciaux

0




Le ministre de la Communication et des médias, porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga estime que personne au sein de la Majorité au pouvoir ou de l’Opposition n’a le droit de dénier au Président de la République l’exercice de ses fonctions jusqu’à l’élection d’un nouveau Président.







Le ministre réagissait ainsi, mardi, au message du président du Rassemblement de l’opposition, Etienne Tshisekedi, qui affirme ne plus reconnaître le Président Kabila comme Chef de l’Etat au-delà du 19 décembre 2016.







«L’article 70 de la Constitution de la République est clair à ce sujet et ne prête à aucune confusion quand il stipule qu’à l’issue de son mandat, le Président en exercice reste en fonction jusqu’à l’installation effective du nouveau Président élu», a relevé Lambert Mende.







Le pouvoir, a-t-il soutenu, appartient au peuple qui l’exerce à travers ses représentants dans le respect de la Constitution qu’il a adoptée à la grande majorité pour conduire les affaires de la République.







En se référant à ce texte fondamental, l’on ne peut ôter à Joseph Kabila Kabange l’exercice de ses fonctions jusqu’à l’avènement de la nouvelle République, a-t-il souligné.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top