Liens commerciaux

0
Pour Félix Tshisekedi, la levée de l’immunité de Gabriel Kyungu et le procès en cours contre le député Franck Diongo risquent de bloquer les discussions directes autour de la CENCO.

Le chef de la délégation du Rassemblement à ces pourparlers a qualifié de provocation et de rétropédalage ces différents dossiers judiciaires contre ces membre de l’Opposition.

“Il nous sera impossible de signer un accord dans un contexte pareil. Comment peut on vouloir évoluer avancer d’une part et faire des coups bas d’autre part, » déclaré Félix Tshisekedi dans une interview accordée à ACTUALITE.CD



Il a également indiqué qu’il y a encore des divergences majeures qui se posent en obstacles avant la signature de l’accord politique autour de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO).







“Nous veillons pas à pas à ce que les intérêts du peuple soit sauvegardés c’est- à-dire le respect de la constitution », a-t-il dit en ajoutant que “si les discussions échouent ce sera peuple de décider sur l’identité de la personne qui devra diriger le pays pendant la transition”


Vous pouvez suivre cette interview ici.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

ORAO TELECOM

 
Top